La Commission européenne octroie 30 millions d’euros à la réponse du Programme Alimentaire Mondial dans la région du Sahel

ROME, Italie, 15 février 2012/African Press Organization (APO)/ — La Commission européenne et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) renforceront leurs efforts conjoints dans le Sahel pour lutter contre la faim auprès des personnes les plus vulnérables – notamment les femmes et les enfants- grâce à 30 millions d’euros d’assistance humanitaire.

Le PAM prévoit de fournir une assistance alimentaire à 8 millions de personnes dans la région du Sahel et cette nouvelle contribution soutiendra des programmes nutritionnels auprès d’un million d’enfants de moins de 2 ans et 500 000 femmes enceintes et allaitantes qui seront en proie à la malnutrition dans les mois à venir.

« Dans le Sahel, les indications d’alerte précoce sont très significatives et nous faisons tout ce que nous pouvons pour réduire l’impact des mauvaises récoltes et éviter que la situation ne se transforme en une nouvelle crise alimentaire majeure » a déclaré Kristalina Georgieva, la Commissaire européenne pour la Coopération Internationale, l’Aide Humanitaire et la Réaction aux Crises.

« La Commission européenne est l’un des plus importants bailleurs de fonds au monde et le PAM est le plus grand fournisseur de l’assistance alimentaire d’urgence d’où est né notre partenariat. Notre alliance est forte et notre collaboration a soutenu de nombreux hommes, femmes et enfants touchés par plusieurs crises alimentaires » a-t-elle ajouté.

« La fenêtre d’opportunité pour sauver des millions de personnes victimes de la faim dans le Sahel se referme rapidement», a déclaré Josette Sheeran, Directrice exécutive du PAM. « La Commission européenne apporte des ressources vitales dont le PAM a besoin pour agir rapidement et sauver les vies de femmes et enfants qui sont les premières victimes de la faim provoquée par cette sécheresse dans la région».

La contribution aidera à prévenir la malnutrition en intensifiant l’assistance alimentaire au cours des prochains mois. L’objectif est d’anticiper et de réduire l’impact de la crise alimentaire qui menace 12 millions de personnes dans le Sahel, selon la Commission.

La semaine dernière, la Commission européenne a augmenté le montant de ses fonds alloués à la crise alimentaire au Sahel à hauteur de € 275 millions d’euros. Le PAM vise à fournir une assistance alimentaire à quelque 8 millions de personnes au Niger, Tchad, Mali, Sénégal, Burkina Faso, Mauritanie et Cameroun. La fréquence croissante des sécheresses dans la région a eu pour effet que les communautés n’ont pas pu se remettre de la crise alimentaire précédente. Les économies des foyers sont épuisées et leur bétail n’est toujours pas reconstitué. Le PAM achète des stocks alimentaires et envoie des équipes sur le terrain en amont de la saison de la faim, du juin à juillet, lorsque la nourriture est rare et les prix sur les marchés locaux sont élevés.

Contexte

À ce jour, cinq pays du Sahel (Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Niger) ont déclaré une situation d’urgence et appelé à l’aide internationale.

Cette contribution représente désormais une autre étape du long partenariat de 20 ans noué entre le PAM et la Commission européenne. Le PAM a 50 ans cette année et ECHO – L’Office Humanitaire des Communautés Européennes – a 20 ans. En 2011, l’Union européenne a apporté plus d’un milliard d’euros d’aide humanitaire par le biais du PAM, dont 175 millions d’euros provenaient directement de la Commission.

SOURCE

World Food Program (WFP)

Share
This entry was posted in French and tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply