Togo/ en prélude à la célébration de la Journée Internationale de la Femme 2012 : la ministre AMEDJOGBE rappelle l’origine de l’événement dans un message adressé à la nation togolaise

Le 08 mars de chaque année est célébrée de par le monde entier la Journée Internationale de la Femme (JIF).

En prélude à cette date commémorative, la ministre togolaise de la promotion de la femme Henriette Kouévi AMEDJOGBE, a livré ce 6 mars 2012 un message dans lequel elle rappelle l’historique de l’évènement.

Selon elle, la JIF est née des revendications des ouvrières dans les usines textiles de New York en Amérique , victimes d’exploitation, de discrimination et de mauvaises conditions de travail.

En effet, ces femmes réclamaient par une grève le 08 mars 1857 leurs droits à une rémunération égale pour un travail égal avec leurs collègues hommes.

C’est en 1975 que le 08 mars  avait été définitivement adopté par la communauté internationale comme Journée Internationale de la Femme lors de la 1ère conférence mondiale des Nations-Unies sur les femmes.

La célébration de cette consécration définitive ne débutera véritablement qu’en 1977.

L’objectif poursuivi à travers la célébration du 08 mars est de faire un bilan de la situation des femmes, d’évaluer les progrès réalisés et les difficultés rencontrées dans les différents domaines.

Comme d’habitude, l’Organisation des Nations Unies attire  l’attention de toute la communauté internationale en choisissant un thème   pour fêter la journée.

Pour l’édition 2012, le thème retenu est : »l’autonomisation des femmes rurales et leur rôle dans l’élimination de la pauvreté et de la faim ».

Pour la commissaire du gouvernement togolais à la promotion féminine, ‘’ce thème répond parfaitement aux préoccupations du gouvernement togolais lorsqu’on sait que l’économie rurale occupe à elle seule plus de 80%de la population togolaise, composée à près de 52% de femmes’’.

‘’Assurer l’autonomisation des femmes surtout rurales, est désormais une voie tracée vers la réalisation de tous les objectifs du millénaire pour le développement et de l’égalité du genre’’,  a-t-elle estimé, avant d’inviter pour terminer son mot, la population togolaise notamment les groupes de femmes, les organisations de la société civile et les partenaires à prendre activement part aux manifestations prévues à cet effet dans toutes les localités du pays.

Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply