Togo/santé/Déclaration d’Abuja de l’OOAS : 10 ans après, bilan pas satisfaisant

Les Etats membres de la Communauté Economique Des Etats de  l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) s’étaient engagés en 2002 à Abuja de consacrer 15% de leurs budgets nationaux au secteur de la santé, conformément aux exigences de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé(OOAS).

Mais 10 ans après, où en est-on dans la mise en œuvre de cet engagement ?

Selon le rapport ayant sanctionné la réunion  de plaidoyer tenue à Ouagadougou les 15 et 16 février 2011, la mise en œuvre de la déclaration n’est pas effective dans plusieurs Etats de la communauté à l’exception du Burkina Faso où le ratio était de 15,22% en 2008 et 15,46% en 2009.

Pour sa part, M. Albert DIAO chargé de la mobilisation des ressources et de la mise en œuvre des programmes à l’Organisation Ouest Africaine pour la Santé (OOAS), ‘’dix (10) ans après l’application de cette déclaration d’Abuja, le bilan n’est pas satisfaisant’’.

Afin de permettre donc aux pays en retard de se rattraper, un atelier dit de restitution du rapport de la réunion de Ouagadougou sur le plaidoyer s’est tenu le vendredi 15 juin 2012 à Lomé.

A la suite de cette rencontre, tous les pays concernés devraient donc pouvoir  affecter 15 %   de leurs budgets au secteur de la santé comme recommandé à Abuja.

Il faut souligner qu’au jour de l’atelier de Lomé, la plupart des pays avaient un taux qui tournait autour de 8 %.

Le Togo quant à lui pourrait  toutefois  atteindre les 15% de l’OOAS puisqu’il n’est actuellement qu’à 12%.

Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in Burkina Faso News, French, Nigeria News, Togo News and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply