Togo/zone franche/affaire SPRUKFIELD : les 120 employés licenciés toujours pas réintégrés

Que sont devenus les 120 employés de l’entreprise SPRUKFIELD licenciés depuis le mois de novembre 2010 ?

C’est la question que tout le monde se posait jusqu’à la tenue d’une conférence de presse organisée le 13 juin dernier par l’ONG ‘’ Solidarité Action pour le Développement Durable’’ (SADD) en collaboration avec le Collectif des Syndicats des travailleurs de la Zone Franche du Togo (COSYNTRAZOFT).

Les échanges entre la presse et les organisateurs de la rencontre ont permis de déduire tout simplement que les employés licenciés de SPRUKFIELD n’ont pas connu d’amélioration quant à leur situation lamentable.

Ainsi dit, les 120 employés de la société pharmaceutique d’origine indienne installée au Togo depuis 2007, ne sont pas toujours réintégrés malgré un accord de réintégration progressive conclu le 27 mai 2011 et qui en principe devait prendre effet pour compter du mois de juin 2011.

Les employés avaient été congédiés pour motif de grève légitime au cours de laquelle ils réclamaient leurs droits pourtant reconnus par les textes en vigueur dans le pays.

Pour sa part, le COSYNTRAZOFT a laissé entendre qu’il se réserve le droit de mener toutes actions légales pour la restauration des droits des travailleurs abusivement remerciés.

Vivement que les droits de ces travailleurs soient restaurés.

Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply