Interview de HABIA Nicodème : «… C’est par les urnes que le peuple peut décider de l’avenir de son pays… »

 

L’Union des Forces de Changement (UFC) sous la houlette de son président national Gilchrist OLYMPIO a entrepris depuis le mois de Février 2012 sur toute l’étendue du territoire national togolais, une série de meeting qui a lieu tour à tour dans des localités du pays.

C’est pour quoi les premiers responsables du parti à l’effigie du palmier, étaient à Kévé dans la préfecture de l’Avé le 1er juillet dernier, en présence de l’élu de ladite localité Nicodème Habia.

Les motifs du meeting dans l’Avé, le message clé de circonstance ainsi que les préparatifs aux élections locales et législatives sont entre autres points abordés par le député de l’UFC au cours d’une interview qu’il a accordée au site africabusiness.com.

Voici ci-dessous et en intégralité, l’interview de l’honorable HABIA que nous vous proposons de lire :

(NB : les questions sont en gras)

 

Bonjour Honorable Habia Nicodème

Bonjour

L’Union des Forces de Changement (UFC) votre parti était en meeting le 1er juillet dernier dans la préfecture de l’Avé à Kévé d’où vous êtes originaire. Dites-nous le cadre dans lequel s’était inscrit cette rencontre avec les togolais de ladite localité

Merci beaucoup. Je crois c’est une tournée de sensibilisation que l’UFC a entamé depuis le mois de Février 2012 avec son président national Gilchrist OLYMPIO. Le 1er juillet passé était le tour de la préfecture de l’Avé dont je suis l’élu et fils du terroir. On y était le dimanche passé pour échanger avec la population de la préfecture de l’Avé surtout sur le social et le développement. L’heure n’est plus aux discours politiques. Mais tout  homme politique doit automatiquement pouvoir parler du social et du développement. Nous avons profité de l’occasion pour convier les populations à se faire inscrire massivement lors du prochain recensement électoral parce que c’est par les urnes que le peuple peut décider de l’avenir de son pays. C’est par les urnes également que nous pouvons avoir la majorité au parlement pour facilement opérer les réformes institutionnelles et constitutionnelles dont le peuple a besoin.

Vous dites avoir parlé du social et du développement aux habitants de Kévé. Quel était le message clé livré par le président de l’UFC ?

Le président de l’UFC Gilchrist OLYMPIO a remercié les populations togolaises. Comme je l’ai dit tantôt, il y aura bientôt le recensement électoral et la population doit massivement dans la perspective des élections locales et législatives qui auront lieu dans notre pays. Et ce qui nous importe aujourd’hui, c’est les élections locales parce que c’est les maires et les conseillers municipaux qui construisent un pays ou leurs communes. Un député n’a que deux rôles à jouer : contrôler  l’action du gouvernement et légiférer ou voter les lois.

Notre message à l’endroit du peuple est de s’inscrire massivement sur la liste électorale pour pouvoir voter leurs candidats.

Vous savez, dans l’Avé nous avons un problème et je crois que ce n’est pas dans l’Avé seul. Nos parents paient les impôts mais nous ne savons pas ce qu’on fait de cet argent. Je peux vous dire que chez nous dans l’Avé, on dénombre beaucoup de marchés et la grande douane de la CEDEAO se construit dans l’Avé et plus précisément à Noèpé. Donc c’est un atout pour cette préfecture.

Je crois que de nos jours, les concitoyens tombent malade et n’arrivent pas à se soigner pour faute de moyens financiers.

Il ya aussi certains de nos parents et frères qui ont des problèmes pour établir leur certificat de nationalité. Ce n’est une situation due forcément au manque de moyens financiers mais c’est plus la méconnaissance de l’importance de cette pièce dans la vie de tout citoyen.

Le message clé livré pour résumer est relatif à l’inscription massive sur les listes électorales, le développement et le social.

Les élections législatives et locales auront bientôt lieu dans notre pays. Comment vont les préparatifs au sein de l’UFC ?

Nous avons commencé  les préparatifs depuis notre entrée au parlement en 2007. Je peux vous parler de l’Avé. Depuis que je suis élu député, je suis présent sur le terrain où je mène diverses activités.

Lesquelles par exemple ?

Par exemple, chaque année j’octroie des bourses aux meilleures élèves de l’Avé. Je leur paie la scolarité et leur offre également du matériel scolaire. Avant le vote du budget chaque année, je négocie des pistes à faire dans la préfecture de l’Avé avec le Premier Ministre. En tant qu’élu de la localité, je donne mon crédit au budget et ma population doit en bénéficier.

‘’Avé’’ aujourd’hui fait partie des préfectures qui bénéficient des projets en eau grâce aux négociations que j’ai effectuées avec la préfecture et le ministère de l’eau. C’est pour vous dire que nous avons un budget très important pour la préfecture de l’Avé.

Votre appréciation sur la loi portant découpage électoral votée récemment à l’assemblée nationale et qui a suscité des contestations au sein des  différentes couches de la population togolaise

Les députés de l’UFC ont joué leur rôle parce que nous sommes des élus et nous devons nous battre pour l’apaisement social de notre pays. Raison pour laquelle l’UFC a voté contre cette loi au parlement.

Un dernier mot si vous en avez

Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité pour éclairer la population togolaise. Mais ce que nous voulons tous, c’est l’alternance pacifique en 2015.

L’UFC est-elle sûre de la réalisation de cette alternance en 2015 ?

Nous demeurons confiants au sein de l’UFC. Rien n’est éternel sur cette terre surtout si vous êtes optimiste et s’il y a la bonne volonté.

Honorable Habia, je vous remercie

Merci beaucoup

Propos recueillis par Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply