Togo/santé : pas question de se débarrasser des agents du COGES

 

Les responsables du Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) s’opposent à la décision du gouvernement de vouloir se débarrasser des agents de santé émargeant sur le budget communautaire (c’est-à-dire ceux pris en compte par le budget du COGES, des préfectures et des communes).

Ils ont animé une conférence de presse ce 26 juillet 2012 à Lomé pour dénoncer les manœuvres discriminatoires du gouvernement togolais à l’égard de leurs collègues qui émargent aux budgets communautaires et qui pourtant offrent d’inestimables services de soins de santé aux populations au même titre que ceux émargeant au budget général.

Selon des informations fournies à cette occasion par les conférenciers, ces agents n’ont pas perçu leurs primes de risques, alors qu’ils ont   été pris en compte dans le calcul desdites primes pourtant discutées lors des négociations qui ont eu lieu entre le SYNPHOT et le gouvernement togolais en juin 2011 à la primature togolaise.

Les échanges avec la presse ont également permis aux organisateurs de la rencontre de fournir à la population togolaise des éclaircissements par rapport au COGES, un comité mis en place pour gérer les revenus des  agents sanitaires qui ne sont pas pris en compte par l’Etat.

‘’L’accord de 2011 est suffisamment clair. Il n’y a aucun doute là-dessus et il faut que l’Etat respecte les engagements qu’il a signés’’, a pour sa part indiqué le professeur David Dosseh, un des premiers responsables du SYNPHOT.

‘’Le calcul des primes a été fait sur la base de l’effectif fourni par le ministère de la santé et non par le SYNPHOT. Il prenait en compte les agents des catégories A1, A2, y compris ceux du COGES. On ne comprend pas aujourd’hui pourquoi le gouvernement veut remettre en cause l’accord de Juin 2011 en arguant qu’il ne reconnait pas ces agents du COGES dont il veut se débarrasser’’, a renchéri le professeur DOSSEH.

 

Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply