Togo : une Kényane arrêtée pour trafic de méthamphétamine

 

Les forces togolaises de l’ordre et de sécurité intervenant à l’Office Central de Répression et de Trafic Illicite de Drogue et du Blanchiment (OCRTIDB) ont réussi le 4 août dernier à mettre la main sur  NDOLOH AGNESS ADHIAMBO, une dame de nationalité kényane qui selon des informations, joue le rôle de passeur pour un réseau de trafiquants  de drogues opérant entre plusieurs pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe.

Celle-ci s’apprêtait à prendre un vol commercial en direct d’un pays asiatique où elle devait livrer les 3 kilogrammes de méthamphétamine découverts dans sa valise, et qu’elle était venue récupérer à Lomé où elle était en séjour depuis le 1er aout 2012.

A en croire au commissaire de police Jean ANADE  chargé d’enquêtes à l’OCRTIDB, la méthamphétamine est une nouvelle forme de drogue qui depuis presque 2ans déjà, fait son apparition dans la sous-région ouest africaine où elle est encore méconnue.

L’interpelée fera l’objet d’une procédure judiciaire et sera présentée au parquet du tribunal de Lomé où elle répondra de ses actes criminels conformément à la loi de 1998 portant contrôle des drogues au Togo.

La méthamphétamine  est une drogue de synthèse fabriquée à partir des produits chimiques dans des laboratoires clandestins installés de façon anarchique en violation de toutes procédures légales.

La consommation régulière de cette forme de drogue  engendre des effets néfastes sur le système nerveux central, causant  ainsi une altération considérable des facultés mentales et physiques du consommateur.

La population togolaise est conviée à la vigilance puis à une franche et étroite collaboration avec les forces de sécurité et de l’ordre, afin de contribuer à une lutte efficace au trafic de drogue dont les effets sur la santé humaine sont énormes.

Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply