Togo/développement à la base : L’AJAM, un bel exemple à suivre

 

Parmi la pléthore d’associations intervenant dans le secteur agricole au Togo, il y en a qui accomplissent des œuvres concrètes  susceptibles d’être fortement soutenues par des organisations internationales , parce qu’elles ont compris que l’agriculture constitue le fondement même de l’économie de tout Etat qui fait de la lutte contre la pauvreté son cheval de bataille.

Nous pouvons citer en exemple l’AJAM, entendez l’Association des Jeunes Agriculteurs Modernes créée il ya 12 ans au Togo et dont le siège est en construction à Agbélouvé, une localité située à près de 50 kilomètres de Lomé.

Dans un article récent en date du 24 juillet 2012, nous publiions sur notre site africabusiness.com un écrit relatif à l’inauguration du bar restaurant « Manchester United », un complexe touristique ou hôtelier initiée par l’AJAM.

Il était également mentionné que des mets africains mais typiquement togolais s y ont proposés à la clientèle pour la consommation.

Mais quelle est la provenance des ingrédients utilisés dans la préparation de ces mets ? À l’époque, il nous était difficile de répondre avec certitude et exactitude à cette question.

Ce qui nous a poussés à effectuer une enquête sur l’origine des ingrédients.

Même si Benjamin AWESSO l’un des responsables de l’AJAM nous avait susurré que ces ingrédients étaient une pure production des domaines agricoles de l’association, cela nous paraissait un peu flou à tel point qu’il a fallu un jour nous retrouver devant le fait accompli.

C’est ainsi que le 10 août  2012 plus précisément, une équipe de reportage s’est rendu sur les lieux à Agbélouvé pour toucher du doigt les réalités s’agissant des réalisations de cette structure associative.

Le déplacement d’Agbélouvé  a permis à l’équipe de reportage de  découvrir deux vastes domaines agricoles  de plus de 150 ou 200 ha chacun.

Sur l’un de ces domaines agricoles situé au nord ouest d’agbélouvé à environ 10 kilomètres de la route nationale 1, on pouvait voir ça et là  des semences de riz, et de maïs de variété AB 11 réalisées  avec  des tracteurs modernes.

A proximité des surfaces cultivées, est  creusé un barrage intarissable en saison sèche, qui selon les informations recueillies permet aux villageois de se ravitailler en eau.

Les champs s’étendaient à perte de vue  et ont une longueur variant entre 400 mètres et 200 mètres avec une largeur fixe de 100 mètres.

Hormis ces cultures de riz et de maïs, des champs  de 1 hectare de  soja, d’ignames et  de patates douces ont été faits.

Malgré la présence des prédateurs occasionnée par la mitoyenneté de la brousse, les cultures réussissent très bien.

C’est pratiquement la même chose qui se retrouve sur le second site agricole où un dispositif appelé séchoir, est mis en place pour sécher comme son nom l’indique, au bout de quelques heures le maïs auparavant récolté par la moissonneuse.

A en croire à l’ingénieur agricole, les produits chimiques   utilisés dans la pratique de l’agriculture moderne sur les deux sites, répondent aux normes d’une agriculture durable, et  sont donc conformes aux normes internationales.

L’AJAM est également une association qui pratique l’élevage.

Elle dispose à cet effet d’un site d’élevage dans un village situé entre la ville de Tsévié et Lomé, où on compte plus de 1000 poulets de chair, 500 coquelets, et près de 4000 pondeuses.

De l’autre côté du site d’élevage se trouve un jardin potager où se pratique la culture du piment vert, des tomates, des laitues et du poivre.

Au regard de tout ceci, l’on pourrait facilement déduire que c’est la théorie de la conservation de la matière qui s’applique.

Autrement dit, les résidus des champs servent à entretenir l’élevage et inversement, les déchets issus de l’élevage  enrichissent les champs.

L’AJAM constitue donc un modèle dans la pratique de l’agriculture moderne.

Et si l’Etat subventionnait fortement de pareilles associations pour booster l’économie togolaise ?

Le développement à la base devra commencer par là.

Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply