Civisme : se munir de sa carte professionnelle est un impératif

 

Dans l’exercice de toutes fonctions au monde, le professionnel a intérêt à se munir d’une carte appelée « carte professionnelle ».

C’est une carte qui définit l’identité professionnelle de tout citoyen exerçant dans un domaine d’activité donné.

Par exemple, dans des services publics, l’Etat prend soin de délivrer aux agents de l’Etat des cartes professionnelles, qui généralement se portent au cou.

Dans le secteur privé et parapublic également, les agents qui y sont employés, disposent de leur carte professionnelle, pièce qui prouve leur appartenance à telle ou telle autre institution.

Il n’est pas rare de constater que des employés, surtout du secteur privé, se plaisent à ne pas avoir sur eux leur carte professionnelle, comme pour dire ‘’c’est gênant’’.

Pire, il y en a dont les institutions n’en délivrent même pas.

Toutes personnes employées dans une structure aussi petite ou minime soit-elle, doit pouvoir disposer d’un badge ou d’une carte professionnelle.

Le badge ou la carte professionnelle confère à son titulaire, un minimum de respect qui l’éloigne de toute tendance  consistant à faire de lui, un irresponsable ou un voyou.

Ailleurs, à des endroits sensibles comme à la présidence de la république ou à la primature, le badge ou la carte professionnelle fait office de « laisser passer ».

Evitons donc de faire de l’obtention d’une carte professionnelle, une banalité. Elle sauve en certaines circonstances.

La rédactions

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply