Civisme : Les stages de fin de formation sont importants

 

Nombreuses sont les entreprises dans le monde, qui à travers des avis de recrutement de personnel pour leur besoin, exigent des expériences professionnelles de la part du postulant à un quelconque poste.

Et le contexte togolais n’échappe pas à cette règle. La preuve, c’est que des avis d’appel à candidature sont légions dans les presses nationales et privées, que ce soit à la télévision, à la radio et dans les journaux ou presses écrites.

Même sur des sites d’information, les avis d’appel à candidature ainsi que les offres de stages et d’emplois y sont abondamment publiés.

Oui pour des diplômes de fin d’études ou de fin d’apprentissages, bref de fin de formation, mais encore faut-il disposer d’expériences professionnelles pour enrichir son CV, et surtout maximiser les chances  de gagner un emploi en entreprise.

Comment peut-on acquérir des expériences professionnelles, si l’on ne bénéficie d’aucun stage pour se perfectionner ?

Autrement dit, avoir un diplôme de fin de formation sans stages, n’est en aucun cas pas synonyme d’acquisition d’expérience professionnelle.

Les stages permettent aux diplômés sans emploi, d’acquérir de l’expérience dans un domaine d’étude donné.

Ils permettent également au bénéficiaire d’intégrer les différentes compétences d’un programme de formation en contexte réel.

Au regard des avantages que procurent les stages, il importe donc que l’Etat offre de plus en plus des opportunités aux diplômés sans emploi, en vue de leur permettre de se familiariser aux réalités en entreprises.

La rédaction

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply