Littérature : Edem KODJO vu par un journaliste ivoirien

 

« Edem KODJO un homme, un destin », c’est le titre de l’ouvrage  rédigé par Venance KONAN journaliste de nationalité ivoirienne,  et présenté au cours d’une soirée de dédicaces ce week end à Lomé, en présence  des auteurs togolais de livre et diverses autres personnalités.

Dans cette œuvre, l’auteur dresse le parcours d’un homme politique togolais ayant marqué l’histoire de l’Afrique et du Togo.

Quatre grands chapitres composent cet ouvrage littéraire de 362 pages, et qui sont intitulés comme suit : ‘’Edem KODJO et Eyadéma’’, ‘’Edem KODJO et l’Afrique’’, ‘’Eyadéma et les autres’’, ‘’Jardins Intimes’’.

Venance KONAN dans son chef d’œuvre, estime que le personnage objet de ses écrits, est typiquement particulier.

Mais il regrette dans le même temps, n’avoir pas pu regrouper tous les témoignages d’autres togolais pour un travail plus intégral de son recueil.

‘’Edem KODJO, c’est un homme multidimensionnel, politique qu’on connaît, mais aussi mélomane, écrivain, sportif, chrétien. C’est un homme que je n’ai pas encore fini de découvrir’’, a-t-il avoué à l’assistance.

Aveu pas extraordinaire en soi, puis qu’on ne finit jamais de connaître un homme.

Dans la foulée, nous avons rencontré l’ex premier ministre  puis ex secrétaire général de l’OUA Edem KODJO, personnage autour duquel est rédigé le bouquet. Il nous a accordé une interview dont voici le contenu :

Excellence Monsieur le premier ministre, quel jugement faites-vous de ce livre ?

Je ne suis pas l’auteur de ce livre. Je ne suis que l’objet du livre. Et je ne peux le juger qu’en tant que personnage d’une étude faite par un africain sur un autre africain. C’est un travail que je trouve intéressant et qui a nécessité des années d’efforts de la part de son auteur, Venance KONAN. Le travail qu’il a abattu est tout à fait remarquable. Maintenant, c’est à vous de lire le livre et de me dire ce que vous en pensez. Moi j’ai retrouvé l’histoire de mon action biblique, que ce soit dans notre pays le Togo, que ce soit en dehors du Togo au niveau du continent africain, ou que ce soit à l’échelle mondiale. J’essaye chaque fois d’apporter une contribution allant dans le sens d’une plus grande unité pour les africains qui devraient se ressaisir pour bâtir un continent assez fort, et faire en sorte que partout, l’africain soit fier de son africanité. Ce sont là les idées qui soutiennent mon action de toujours, et qui continueront de soutenir.

Récemment sur un média en l’occurrence ‘’Fraternité Matin’’, vous avez déclaré que l’auteur à travers cet ouvrage, veut simplement restituer la vérité historique. Pensez-vous qu’il a dit de vous des vérités ou des contre vérités ?

Je n’aurais pas accepté de contre vérités. J’ai quand même lu et relu ce livre dans lequel ce qui n’est pas historiquement fondé, n’y a pas sa place. Et je n’ai rien trouvé dans ce livre qui puisse être assimilé à une contre vérité, livre d’un homme honnête qui a honnêtement cherché à retracer une portion de l’histoire africaine à travers ma modeste personne.

Excellence, à part quelques éloges, il y a aussi des critiques

Heureusement, s’il y avait que des éloges, je crois que je n’aurais pas été très heureux. Quel est l’homme qui n’a pas le commencement d’un petit défaut ? Tout le monde a au moins un petit défaut. Il ne faut pas s’attendre à ce que tout le monde soit d’accord avec vous, et encore moins approuver tout ce que vous faites.

Excellence, et si vous étiez Dieu, auriez vous créé Edem KODJO tel que présenté par l’auteur de cette œuvre ?

Je ne suis pas Dieu. Pourquoi voulez-vous que ce ne soit pas comme ça ? Pourquoi voulez-vous que ça change ?

Excellence, merci

C’est moi qui vous remercie

Propos recueilli par Louis BARARMNA

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply