Togo : le système CountrySTAT officiellement lancé

 

Le gouvernement togolais en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ont lancé le 19 octobre dernier à Lomé, le système CountrySTAT.

‘’Le système CountrySTAT se veut être un outil mis à la disposition des preneurs de décisions, des partenaires au développement et autres utilisateurs dans la lutte contre la faim et la pauvreté au Togo’’, lit-on dans un communiqué de presse rendu public à l’occasion.

Voici l’intégralité dudit communiqué en date du 19 octobre 2012 :

« Le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, en collaboration avec l’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA), organise ce jour le lancement officiel du système CountrySTAT-Togo.

 

CountrySTAT-Togo fait partie d’une initiative financée par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), développée dans le cadre du projet UTF/UEM/002/UEM «Appui à la mise en œuvre et au développement du Système CountrySTAT en Guinée-Bissau, Niger, Togo et au siège de l’UEMOA », pour une durée de trois ans (de janvier 2011 à décembre 2013).

 

Le système CountrySTAT est basé sur l’expérience de plusieurs décennies de la FAO en matière de statistiques agricoles et notamment du développement et de la mise en œuvre de la base de données mondiale sur l’agriculture, FAOSTAT, qui constitue une référence pour l’ensemble des utilisateurs dans le monde.

 

La FAO a développé une version pays qui est le CountrySTAT, qui fonctionne comme un guichet unique d’archivage et de dissémination en ligne sur Internet de données statistiques de qualité sur l’alimentation et l’agriculture, répondant aux standards internationaux de FAOSTAT. CountrySTAT constitue un puissant outil de centralisation, d’harmonisation, d’intégration et de diffusion des données sur l’agriculture au niveau national, permettant d’optimiser les bases de données nationales déjà existantes et à venir. L’accès rapide et facile aux données à travers le système CountrySTAT permet, entre autres, la prise des décisions et la formulation de politiques de développement basées sur les faits.

La mise en place et le développement du système CountrySTAT permettra dans chaque Etat membre de l’UEMOA de renforcer la collaboration entre les institutions statistiques, notamment les instituts nationaux de la statistique, les ministères chargés de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche et d’autres institutions concernées.

CountrySTAT est un système appartenant au pays, régulièrement maintenu et mis à jour par le Secrétariat National de CountrySTAT qui est la Direction des Statistiques Agricoles, de l’Informatique et de la Documentation (DSID).  Il est attendu des pays, qu’ils contribuent avec les cadres nationaux et les ressources correspondantes pour participer aux formations aux niveaux national et international et qu’ils utilisent au quotidien le système mis en place. Les responsables nationaux de haut niveau de chaque pays devraient s’approprier CountrySTAT et devenir les parrains qui soutiennent le développement du système CountrySTAT et facilitent la collaboration interinstitutionnelle.

Le dernier rapport publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) sur l‘état de l’insécurité alimentaire dans le monde souligne qu’environ 870 millions de personnes ont été sous-alimentées pendant la période 2010-2012, soit 12,5% de la population mondiale, ou encore 1 personne sur 8. L’écrasante majorité d’entre elles (852 millions de personnes) vivent dans des pays en développement, où on estime maintenant que 14,9% de la population sont touchés par la sous-alimentation. C’est inacceptable. Toutefois, par rapport à la période 1990-92 (environ 1000 millions de personnes sous-alimentées), on note que le nombre total de personnes sous-alimentées a diminué de 132 millions.

CountrySTAT-Togo est donc un outil mis à la disposition des preneurs de décisions, des partenaires au développement et d’autres utilisateurs dans la lutte contre la faim et la pauvreté au Togo. Ainsi, CountrySTAT facilite la planification et la prise des décisions afin d’accélérer le processus de réduction de la faim et de la malnutrition.

La cérémonie de lancement qui s’est déroulée cet après-midi à l’Hôtel EDA OBA de Lomé a été présidée par le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le Lt-Colonel Ouro Koura AGADAZI en présence du Représentant de la FAO au Togo, M. Antonio ISAAC MONTEIRO et du Commissaire, Chargé du Département des Services Administratifs et Financier de l’UEMOA, M. Essowè BARKOLA. Etaient également présents plusieurs Ministres et Cadres des départements ministériels concernés, les membres du Corps Diplomatique, les Chefs d’Agences du Système des Nations Unies, les Partenaires Techniques et Financiers et les représentants des Organisations de la Société Civile ».

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply