Togo/agriculture : promouvoir l’utilisation de la canne planteuse

 

 

La canne planteuse est-elle indispensable pour le développement de l’agriculture au Togo ?

La réponse à cette question est oui, selon une étude dont les résultats ont été présentés le 31 octobre dernier à Lomé, lors d’un atelier de restitution et d’échange sur les résultats de l’évaluation de la technologie de la canne planteuse au Togo.

Les parties prenantes de la promotion de la canne planteuse étaient massivement présents à cette rencontre, qui a permis de découvrir l’avantage de cet instrument dans la modernisation agricole.

En effet, selon le sieur ADOU Rahim Alimi Assimiou, coordinateur opérationnel délégué du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) au Togo, ‘’ l’utilisation de la canne planteuse permet par un seul geste d’assurer à la fois, le semis des graines et un épandage localisé de l’engrais NPK’’.

La canne planteuse avait été introduite en 2010 au Togo dans le cadre du «  projet agro-écologique pour le développement à la base » initié et co exécuté par le gouvernement togolais et la société suisse ADFIN S.A, dans le but d’assurer un transfert de cette technologie aux techniciens et producteurs togolais.

Dans le cadre dudit projet, 156 cannes planteuses avaient été  distribués aux producteurs agricoles togolais.

 

Actuellement, environ deux cents exploitations agricoles familiales togolaises sèment notamment le maïs, l’arachide, le soja, le riz, le voandzou, le haricot, à l’aide de la canne planteuse.

 

Elles utilisent la canne togolaise connue sous le nom de semoir KAG, et la canne brésilienne (importée du Brésil) qui depuis peu, est reproduite avec succès par des artisans locaux.

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply