Togo: Le « Cadre de Programmation Pays » validé par la FAO et le gouvernement

ARTICLE FAO (MICROSOFT WORD)

Un atelier de validation  nationale du Cadre de programmation par Pays (CPP-Togo) a été  organisé, le 20 décembre 2012 à l’hôtel Sancta Maria à Lomé, conjointement par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture)  et le gouvernement togolais. Cet  atelier fait suite au lancement de formulation du Cadre de Programmation par Pays  qui s’était déroulé le 02 Octobre dernier à Lomé. L’objectif  principal  de l’atelier  est de recueillir les observations  et apports  des différents  acteurs  sur le draft du CPP-Togo  en vue  d’en  tenir compte  dans  l’élaboration  du document final  afin  de créer  des conditions  favorables à l’approbation  nationale  du CPP-Togo  et à sa  mise en œuvre.

Dans  la perspective d’amélioration  continue  des résultats  de son assistance  au Gouvernement et, suivant la recommandation de l’évaluation Externe Indépendante (EEI), la FAO et le gouvernement  togolais  ont initié  la formulation du Cadre de Programmation   par pays (CPP).

Dans  le cadre  de ce partenariat,  la FAO  et le gouvernement togolais  se sont  engagés  dans  le processus  d’élaboration du CPP-Togo, comme document  de planification  stratégique pour la période 2013-2017.  Ce document-cadre  vise l’harmonisation  des actions  et la  promotion de l’efficacité  et de l’efficience.  Il sera non seulement  l’outil de pilotage  stratégique  de la coopération FAO-Gouvernement, mais  aussi  un instrument  de dialogue  et de développement  de partenariat. Dans cette perspective,  le processus  de formulation  est basé  sur une démarche  participative  impliquant  la  FAO,  le gouvernement,  les partenaires  techniques et financiers, la société civile  et  le secteur privé.

 

Ce processus, conduit par une Task Force,  a abouti  à la version provisoire  du  document  CPP-Togo.  L’appropriation  du  document par les parties  prenantes  étant  une condition  indispensable  pour  sa mise  œuvre, il s’est avéré  nécessaire  d’organiser  le présent  atelier  pour sa validation  nationale  avant sa signature  par la FAO et le gouvernement.

Au terme  de cet atelier  de validation  nationale, il est attendu  que les  différents  partenaires  de la FAO échangent  sur  le contenu  du CPP-Togo  et que le document  soit validé.

La cérémonie  d’ouverture  dudit atelier  de validation nationale  du CPP-Togo  a  été présidée  par Ouro Koura AGADAZI, ministre  de l’agriculture, de l’élevage  et de la pêche,  en présence d’autres  membres du gouvernement, du Représentant de la FAO au Togo, Antonio ISSAC MONTEIRO,  des chefs d’agences du système des Nations Unies et des partenaires techniques et financiers intervenant  dans le secteur agricole. Pour le ministre AGADAZI, la validation de cet instrument permettra de relever certains défis dans le secteur agricole et environnemental.

Le Représentant de la FAO au Togo, Antonio ISSAC MONTEIRO (seul sur la photo) a témoigné sa gratitude aux membres du gouvernement et des autres acteurs qui ont sacrifié de leur temps pour honorer cette cérémonie. Il a par la même occasion félicité  José Graziano da Silva, Directeur Général de cette institution  dont  le leadership  et l’engagement personnel ont permis que le CPP soit une réalité dans presque tous les pays membres de  la FAO.

Jean-Baptiste ATTISSO

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply