Togo : les adhérents Christitex et Karus exigent le reste de leurs avoirs

122 millions de FCFA, c’est le montant à ce jour impayé, que le gouvernement togolais doit encore aux adhérents, victimes de la fermeture des réseaux Christitex et Karus.

Ces réseaux avaient été fermés manu militari en 2010  par les autorités du pays qui les accusaient d’   « escrocs ».

Réunis en assemblée générale le 23 février dernier à Lomé, les victimes de la fermeture des réseaux sus indiqués estiment que l’attente a été trop longue.

Ainsi en appellent-ils à une manifestation de rue suivie d’un sit-in le 15 mars 2013 à Lomé, pour exiger le reste de leurs avoirs, au cas où le gouvernement togolais persistait dans son mutisme.

122 millions de FCFA, c’est une somme  colossale qui pourrait permettre à  ces victimes de relever et booster leurs activités commerciales, surtout que la plupart  d’entre elles ont été fragilisées par les récents incendies de marchés survenues dans le pays.

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply