Togo/environnement : les PMA francophones s’adaptent aux changements climatiques

La ministre togolaise de l’environnement  Ahoefa Dédé EKOUE, a ouvert ce lundi 18 mars 2013 à Lomé, un atelier régional de formation des Pays les Moins Avancés (PMA) francophones sur l’adaptation aux changements climatiques.

C’est une rencontre de 5 jours, qui vise à renforcer les capacités des PMA  francophones en matière d’élaboration de leurs Plans d’Actions Nationaux (PAN) à moyen et long terme pour l’adaptation aux changements climatiques.

C’est le 2ème atelier du genre après celui tenu à en octobre 2012 à Funafuti au Tuvalu, et qui avait rassemblé les PMA de la région du Pacifique.

Le Togo comme d’autres PMA avaient certes établi un PAN d’adaptation aux changements climatiques, mais à court terme.

Au moment où ces pays continuent de payer le lourd tribut des effets pervers de ces phénomènes, il se révèle de plus en plus nécessaire pour eux de disposer d’un PAN, encore faut-il que ce soit pour le moyen et le long terme puisque les questions de changement climatiques ne doivent plus être perçues comme des urgences.

Il urge donc que des solutions durables soient rapidement trouvées afin que les PMA fassent efficacement face au fléau dont ils ne sont pourtant pas responsables.

Il faut rappeler que cette assise est organisée par le ministère togolais de l’environnement, en collaboration avec  le secrétariat de la convention-cadre des Nations-Unies sur les Changements climatiques (CNUCCC), le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), et le Fonds des Nations-Unies pour l’Alimentation (FAO).

 

 

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply