Situation sociopolitique au Togo : Afrobaromètre a enquêté

Un échantillon de 12 000 togolais ont fait l’objet d’une enquête de 100 questions portant sur 3 thématiques, notamment sur l’opinion des togolais sur leurs conditions de vie, sur des questions politiques et sociales et sur les réponses du gouvernement aux priorités des togolais.

Ce sondage qui couvre la période de 2011 à 2013, est une réalisation d’Afrobaromètre, un réseau de chercheurs africains indépendants, menant une série d’enquêtes comparatives sur les opinions des africains.

A chaque thématique abordé, diverses conclusions ont été tirées.

Par exemple, s’agissant de l’opinion des togolais sur les questions politiques et sociales, il a été conclu que près de 6 togolais sur 10 pensent que le pays avance dans une mauvaise direction contre 36 pour 100 qui pensent que le pays est dans la bonne direction.

S’agissant de la question relative à l’opinion des togolais sur leurs conditions de vie, l’enquête a révélé que l’économie du Togo va mal, mais l’optimisme est de mise. Statistiquement, 7 togolais sur 10 trouvent que la situation économique actuelle du pays est mauvaise. La question du chômage s’est trouvé être le problème important auquel le pays fait face et auquel le gouvernement devrait s’attaquer.

Cependant, 53 pour 100 de togolais pensent que dans douze mois lasituation sera meilleure.

Par contre, près de 2 togolais sur 10 (soit 17 pour 100) estiment pour leur part que la situation s’empirera.

Au sujet des réponses du gouvernement aux priorités des togolais, l’enquête a abouti à la conclusion selon laquelle le chômage est le problème le plus fréquemment cité à 23 pour 100 par les togolais à la première réponse.

Le problème d’infrastructures routières vient en 2ème position avec 14 pour 100 et le problème de santé par la suite avec 16 pour 100.

En un mot, pour les trois réponses réunies, les questions de chômage et d’infrastructures routières apparaissent comme les plus urgentes à résoudre.

Ainsi, 36 pour 100 des togolais estiment qu’il s’agit là des problèmes les plus importants auxquels le gouvernement devrait s’attaquer, avant de faire face aux problèmes de santé et d’accès à l’eau potable.

‘’Cette dissémination n’est que la 1ère d’une série de 4 qui auront lieu sur le territoire togolais’’, a indiqué le Dr Moussa Blimpo, directeur général du Centre de Recherche et de Sondage d’opinions (CROP), un réseau de chercheurs en sciences sociales au Togo, dans la sous-région ouest –africaine et hors du continent africain,

Selon lui ‘’ les conclusions tirées devront permettre aux décideurs africains de mieux prendre en compte les préoccupations des populations dans l’élaboration des politiques publiques et de prises de décision ’’.

Share
This entry was posted in French, Togo News and tagged , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply