Le pape critique le libéralisme forcené

Le pape François a dénoncé jeudi le “fétichisme de l’argent” et “la dictature d’une économie sans visage ni but vraiment humain”, en déplorant que l’éthique et la solidarité soient des concepts qui “dérangent”.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.