Le Nigeria reconnaît détenir des enfants soupçonnés de liens avec Boko Haram

Le gouvernement nigérian a reconnu, jeudi 23 mai, détenir des femmes, mais aussi des enfants en relation avec les islamistes de Boko Haram. Le conseiller du président Goodluck Jonathan, Doyin Okupe, a indiqué qu’ils seraient libérés dans le cadre d’un geste d’apaisement annoncé mardi.  

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.