RDC : dans la zone de Goma, les déplacés pris entre deux feux

Depuis le 20 mai, la reprise des affrontements au Nord-Kivu entre les rebelles du Mouvement du 23-Mars (M23) et l’armée congolaise (FARDC) a déjà entraîné la fuite de 30 000 déplacés. Les camps de Mugunga, Lac Vert, Buhimba ou à Bulongo, situés à proximité de lieux des combats, se sont vidés de leurs habitants, qui sont allés s’abriter dans les villes de Goma et Sake.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.