La Cnil allume les fichiers de police

Les fichiers de traitement des infractions STIC et JUDEX, de la police et de la gendarmerie, comportent beaucoup trop d’erreurs selon la Commission nationale informatique et libertés, qui avait déjà sonné l’alarme en 2009. Les droits des personnes fichées ne sont pas respectés.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.