Le gouvernement Harper soutient les initiatives du secteur privé pour favoriser la croissance économique dans les pays en développement

OTTAWA, Canada, 13 juin 2013/African Press Organization (APO)/ La croissance économique menée par le secteur privé génère des occasions de sortir les gens de la pauvreté et de les amener vers la prospérité dans les pays en développement. Aujourd’hui, à l’occasion du lancement de la section canadienne du Pacte mondial des Nations Unies, l’honorable Julian Fantino, ministre de la Coopération internationale, et Lois Brown, secrétaire parlementaire de ce dernier, ont réitéré l’engagement du Canada d’aider les gens à se sortir de la pauvreté en créant des économies plus fortes.

 

« Nous voulons tirer parti de l’expertise, des ressources et de l’innovation du secteur privé pour aider les personnes les plus vulnérables, a dit le ministre Fantino. La participation du secteur privé entraîne de meilleures possibilités d’emploi et génère plus d’investissements et de ressources pour améliorer la productivité et le bien-être du public. »

 

Le Pacte mondial des Nations Unies encourage les entreprises du monde entier à adopter des politiques durables et socialement responsables et à rendre compte de leur mise en œuvre. Le lancement de la section canadienne du Pacte mondial des Nations Unies réunit des entreprises qui sont des chefs de file du secteur privé et qui mènent des activités à l’étranger, des leaders du secteur public canadien, des représentants des Nations Unies et des organisations de la société civile pour promouvoir l’investissement et les pratiques commerciales responsables à l’étranger.

 

« Un secteur privé dynamique est la pierre angulaire qui permet aux économies en développement de se sortir de la pauvreté et d’aller vers la prospérité, a indiqué la secrétaire parlementaire Brown. Le Pacte mondial des Nations Unies est un excellent exemple de la façon dont le Canada peut favoriser l’établissement de partenariats et contribuer à faire progresser l’innovation pour aider ceux et celles qui en ont le plus besoin dans le monde. »

 

Le Plan d’action économique de 2013 réaffirme l’engagement du Canada envers l’aide au développement international, notamment en matière d’amélioration de la croissance économique durable. Le nouveau ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement conservera le mandat de réduction de la pauvreté et permettra d’apporter une aide plus efficace, davantage transparente et mieux ciblée pour continuer d’améliorer le sort des populations démunies à l’échelle de la planète.

 

SOURCE

Canadian International Development Agency (CIDA)

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply