Quatrième Examen global de l’Aide pour le Commerce: “Connecter aux chaînes de valeur”

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 14 juin 2013/African Press Organization (APO)/ Le quatrième examen global de l’aide pour le commerce se tiendra, à Genève, du 8 au 10 juillet 2013, dans le but d’examiner comment utiliser l’aide au commerce pour connecter les entreprises des pays en développement et des pays les moins avancés (PMA) aux chaînes de valeur.

Selon l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), ce thème sera abordé dans la perspective de lier et d’ajouter de la valeur au réseau des chaînes de production. Un autre thème clé du débat sera les avantages, en terme de développement, d’une participation aux chaînes de valeur, notamment dans le cadre des délibérations en cours sur le programme de développement d’après 2015.

 

La réunion de haut niveau est l’occasion, pour les organisations internationales, le secteur privé, les gouvernements, la société civile et le milieu universitaire de discuter de l’évolution des chaînes de valeur et de la façon dont les pays en développement, notamment les PMA peuvent en tirer le meilleur.

Depuis sa création en 2007, l’examen global de l’aide pour le commerce s’est imposé comme l’éminent forum multilatéral explorant les problématiques de commerce et de développement. Les examens globaux passés ont servi à explorer comment les pays en développement, et en particulier les PMA, cherchent à s’intégrer dans l’économie mondiale, comment les partenaires de développement soutiennent ce processus et l’efficacité de cette aide. L’examen global de cette année a pour thème: “Connecter aux chaînes de valeur».

Le commerce mondial est de plus en plus caractérisé par des transactions au sein des chaînes de valeur complexes. L’expansion mondiale des chaînes de valeur offre de nouvelles opportunités pour de nombreux pays en développement. Les chaînes de valeur ne sont plus seulement nord-sud en substance, mais impliquent de plus en plus de complexes interactions commerciales régionales sud-sud et s’étendent au-delà des seules marchandises touchant également les services.

Cependant, de nombreux pays en développement, et en particulier les PMA, restent en marge du commerce mondial, attirant dans une moindre mesure les investissements étrangers ou domestiques, et sont cantonnés dans la production d’une gamme étroite de biens et services. L’objectif du quatrième examen global de l’aide pour le commerce est d’examiner les stratégies visant à connecter les entreprises des pays en développement et des PMA aux chaînes de valeur internationales. La question de comment élever la position des firmes dans la chaîne de valeur sera aussi abordée, tout comme les possibles avantages qui en découlent, en terme de développement, dans le cadre du débat sur le programme de développement pour l’après 2015.

 

SOURCE

Economic Commission for Africa (UNECA)

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Leave a Reply