Bassin du Congo – Observation Spatiale des Forêts Tropicales : Des images satellites à disposition pour la gestion durable des forêts

PARIS, France, 24 juin 2013/African Press Organization (APO)/ — En décembre 2009, un partenariat a été établi entre l’AFD (Agence Française pour le Développement) et Astrium. Il vise à mettre à disposition des pays du bassin du Congo, les images des satellites SPOT acquises sur la période 2010/2015 ainsi que l’accès à toutes les images d’archive SPOT. Ce programme, coordonné par un consortium mené par IGN France International (http://www.ignfi.com), s’inscrit dans le cadre du processus de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD+).

Logo IGNI: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/logo-ignfi.jpg

Image 1 : http://www.photos.apo-opa.com/index.php?level=picture&id=542 (Image satellite de la zone de Mambere-Kadeï en République Centrafricaine et illustrant les changements du couvert forestier sur la période comprise entre 2000 et 2010 (en rouge, le recul du couvert forestier).

Image 2 : http://www.photos.apo-opa.com/index.php?level=picture&id=543 (Image satellite de la zone de Mambere-Kadeï en République Centrafricaine prise en 2000.)

L’AFD met des images satellites à la disposition des ONG, administrations, collectivités…

Les images satellitaires sont utilisées depuis longtemps par les professionnels du secteur forestier, comme un outil d’aide à la décision pour la planification et la gestion des forêts, les travaux d’inventaire et la cartographie forestière.

A ce jour, cinq pays ont signé les licences « Autorité Nationale » leur permettant d’assurer la mise à disposition d’images aux porteurs de projets demandeurs sur leur territoire :

– la République Centrafricaine,

– la République Démocratique du Congo

– le Congo

– le Cameroun

– et le Gabon.

L’engagement officiel de ces pays rend possible l’utilisation des images et des services à valeur ajoutée qui y sont associés par les administrations, les institutions publiques, les organisations non-gouvernementales, et de façon générale, toutes les entités impliquées dans la gestion durable de la forêt en Afrique centrale.

Les images satellites bénéficient à tout projet en lien avec la gestion durable de la forêt

Tout projet en lien avec la réduction des émissions résultant du déboisement ou de la dégradation des forêts, la conservation des stocks de carbone forestier, la gestion durable des forêts et l’augmentation des stocks de carbone forestier peut être soumis.

Un comité d’évaluation étudie chaque projet et lorsqu’il est accepté, donne les accès aux données via le portail dédié (http://bassinducongo.reddspot.org/?langRedir=1) mis en place ou directement auprès de l’autorité nationale de l’un des pays bénéficiaires.

Pour gérer plus durablement le deuxième bassin forestier mondial

Les enjeux du programme financé par l’AFD sont considérables puisque les forêts du Bassin du Congo représentent 22% du couvert forestier mondial et constituent un réservoir de carbone de plus de 56 gigatonnes. Leur gestion durable, en plus d’être essentielle dans la lutte contre le changement climatique, offre des perspectives économiques importantes dans le développement de la filière bois des pays d’Afrique Centrale.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour IGN France International.

– Pour connaître le projet, les modalités d’accès aux images, la liste des points focaux : http://bassinducongo.reddspot.org

– Les membres du consortium :

IGN France International

Filiale pour l’export de l’IGN, IGN France International (http://www.ignfi.com) assure le rôle de chef de file du consortium. Elle s’est imposée au fil des ans comme un interlocuteur incontournable dans ses deux domaines d’intervention : l’information géographique (acquisition, traitement, modélisation) et les systèmes d’information géographique (mise en place et intégration).

Institut national français de l’information géographique et forestière/ IGN Espace

Organisme de référence pour la production, la maîtrise d’ouvrage et le contrôle de la qualité des données, IGN Espace apporte son expertise au CNES pour la conception et l’exploitation des nouveaux capteurs d’observation de la terre.

Centre National d’Etudes Spatiales

Le CNES propose au gouvernement la politique spatiale de la France et la met en œuvre.

Il assure la participation de la France à l’Agence spatiale européenne dont elle est le deuxième contributeur.

Institut de Recherche pour le Développement

L’IRD porte des programmes qui utilisent des données spatiales et visent à favoriser leur utilisation au service de la recherche pour le développement des pays du Sud. Il existe une coopération de longue date entre le CNES et l’IRD.

Retrouvez les projets menés par IGN France International en visitant http://www.ignfi.com

Contact

Aude ARESTE LAMENDOUR

Responsable Communication – IGN France International

alamendour@ignfi.fr – + 33 1 42 34 56 56

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.