La société de M. Elumelu, HEIRS HOLDINGS, s’engage à verser 2,5 milliards de dollars à l’initiative du plan d’Obama pour l’électricité en Afrique

Le groupe d’investissement africain est le plus important investisseur à avoir conduit une initiative panafricaine dirigée par les États-Unis en matière d’électricité

DAR ES SALAAM, Tanzanie, 1er juillet 2013/African Press Organization (APO)/ Conformément à ses engagements visant à proposer de l’électricité abordable et accessible au continent, le dirigeant d’entreprise africain Tony O. Elumelu (http://www.heirsholdings.com) s’engage à verser 2,5 milliards de dollars au secteur de l’électricité en Afrique. L’investissement est réalisé par l’intermédiaire de sa société d’investissement par actions panafricaine, Heirs Holdings – le plus important investisseur figurant dans le communiqué de la Maison-Blanche annonçant cette initiative concernant l’électricité en Afrique.

Photo Tony Elumelu

L’électricité en Afrique représente un partenariat multiple établi entre les États-Unis, les gouvernements du Ghana, de la Tanzanie, du Kenya, du Libéria, du Nigeria et de l’Éthiopie et le secteur privé africain avec l’objectif commun d’accélérer les investissements de l’Afrique dans le secteur de l’électricité du continent au cours des cinq prochaines années. Cette initiative a été lancée à l’occasion de l’assemblée publique du président américain Barack Obama à l’Université du Cap, en Afrique du Sud.

Plus tôt cette année, la société holding de M. Elumelu, à travers sa société en participation, Transnational Corporation of Nigeria (Transcorp), a acheté la centrale électrique Ughelli, l’une des plus grandes centrales du Nigeria, qu’il prévoit de rétablir à sa pleine capacité de production de 1 000 mégawatts.

« L’investissement que nous effectuons montre notre intention de devenir un acteur majeur dans le secteur de l’électricité. Cela illustre également d’une manière claire et intelligible que le capital africain peut et doit faire partie des solutions aux défis de l’Afrique. Nous avons besoin de plus de sociétés africaines pour dynamiser et participer au développement du continent. »

M. Elumelu, président de Heirs Holdings, a ajouté : « Avec l’investissement de Heirs Holdings dans le secteur de l’électricité en Afrique il ne s’agit pas seulement de créer de la valeur pour les actionnaires. Nous voulons faire des affaires dans ce secteur stratégique pour le long terme, afin d’établir un lien entre le rendement économique et les avantages sociaux – un élément essentiel de ce que j’appelle l’”Africapitalisme”. L’accès à une alimentation électrique ininterrompue et abordable aura une incidence incommensurable sur l’écosystème économique. Le coût des affaires sera réduit, les entrepreneurs se développeront et innoveront et des emplois seront crées de ce fait. Voilà un exemple très concret de ce qu’est l’Africapitalisme : la création par le secteur privé d’une prospérité économique et d’une richesse sociale. »

Lire les fiches de données sur l’alimentation électrique et le communiqué de Presse de la Maison-Blanche : http://www.whitehouse.gov/the-press-office/2013/06/30/fact-sheet-power-africa

SOURCE

Heirs Holdings

Share
This entry was posted in French, Tanzania News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply