Ségolène Royal : "Je n'ai aucune angoisse de la disparition"

Dans un restaurant parisien proche des Champs-Élysées, Ségolène Royal répondait, le 2 juillet, aux questions de l’Association de la presse panafricaine (Appa). Au menu de cette rencontre : peu d’actualité africaine et beaucoup de politique française. Du non-cumul des mandats au droit de vote des étrangers, en passant par son ex-protégée Delphine Batho – qui sera limogée du ministère de l’Écologie quelques heures plus tard – une fois de plus, la présidente de la région Poitou-Charentes a démontré qu’elle n’avait pas la langue dans sa poche et qu’elle était encore bien présente. Morceaux choisis.  

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.