Jeunesse africaine : bombe à retardement ou opportunité à saisir?

Lors de l’élection présidentielle de 2012, l’opposition sénégalaise a invoqué le taux élevé de chômage pour mobiliser les jeunes contre l’ancien Président Abdoulaye Wade. C’est principalement le manque d’emplois qui a incité de nombreux jeunes à investir les rues et à voter pour un nouveau gouvernement. Les manifestations ont fait au moins six morts et M. Wade a été vaincu par le président actuel, Macky Sall.


Français

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.