Le cinéma nigérian : une mine d’or potentielle ?

Après des études de chimie, rien ne destinait Jason Njoku à devenir le plus grand distributeur africain de films nigérians. Sa société Iroko Partners a pourtant permis à cet entrepreneur de 32 ans d’engranger plus de 8 millions de dollars depuis sa fondation en 2010. En décembre 2012, lors d’un colloque tenu dans l’État américain du Texas, il a captivé son auditoire en racontant l’histoire de sa réussite après plusieurs tentatives commerciales infructueuses. M. Njoku est aujourd’hui à la tête d’une entreprise de 71 salariés, établie à Lagos, Londres et New York.


Français

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.