3 ème phase du vaccin expérimental contre le sida : l’Afrique du Sud se prépare pour l’année prochaine.

Il y a trois ans de cela, un vaccin en phase expérimental contre le virus du sida avait été testé en Thaïlande sur près de 16 000 adultes. Le RV144, de par son nom réduirait le risque d’infection du virus de 31,2%.

L’Afrique du Sud se prépare à son tour à faire le test clinique étendu de ce vaccin expérimental dès l’année prochaine.

Selon l’un des responsables du réseau des tests cliniques du vaccin contre le VIH, le Dr Glenda Gray, la partie sud-africaine va se lancer dans  la 3ème phase de cette étude, et va se pencher sur l’efficacité  par rapport à la population sud-africaine.

Elle a révélé que le vaccin thaïlandais avait été élaboré afin de combattre les souches E et B alors qu’en Afrique du Sud, le sous-type prévalent du virus est la souche C.

«  Tester ce vaccin expérimental est une grande opportunité pour l’Afrique du Sud » a-t-elle annoncé.

Cela voudrait dire que l’Afrique du Sud serait le premier pays à tester ce vaccin. Si ce vaccin s’avère efficace, le pays de Mandela sera également le premier à le commercialiser.

« Cette expérience, bien que très excitante est également très effrayante dans la mesure où il faudra travailler dur » a reconnu le Dr Gray.

D’autres études seront nécessaires avant qu’il ne puisse être commercialisé. La mise au point d’un vaccin est un processus long et complexe, mais ce nouvel essai est un pas de plus pour finalement freiner la transmission du VIH.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que l’Afrique du Sud teste un vaccin contre le sida.

L’essai clinique avait été baptisé Phambili «aller de l'avant». Ce type d'essai  avait pour but de fournir des informations préliminaires sur l'efficacité d'un vaccin.

Les chercheurs pouvaient ainsi décider s'il fallait ou pas conduire un essai clinique encore plus étendu dites phase trois qui peut déboucher sur une autorisation de commercialisation.

Dans les essais restreints menés depuis plusieurs années, ce vaccin prototype s'est révélé sans danger et capable de stimuler des réponses immunitaires contre le virus du sida dans plus de la moitié des volontaires. A ce jour, plus de 1800 personnes ont été vaccinées avec au moins une injection aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique du Sud, en Australie et dans les Caraïbes.

 

 

 

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply