Envoyer de l’argent hors de l’Afrique du Sud : certaines communautés ignorent les grandes agences de transfert.

Envoyer de l’argent  dans son pays d’origine ou hors de l’Afrique du Sud n’est pas chose facile pour un étranger vivant sur le territoire sud-africain, surtout lorsque les fonds dans le compte bancaire ne sont pas considérables.

Les grandes agences de transfert d’argent ont un certain nombre d’exigence que le client doit remplir avant d’envoyer de l’argent à l’extérieur du pays.
Parmi les documents exigés par les agences et qui constituent un obstacle pour les étrangers  figurent le relevé bancaire et la preuve de résidence.

« Pourquoi m’exigent-ils d’avoir un certain montant dans mon compte bancaire pour envoyer de l’argent à l’extérieur du pays ? C’est mon argent et j’en fais ce que je veux ! » déclare un client en colère car il n’a pas pu envoyer de l’argent à sa famille vivant à l’étranger.

La preuve de résidence donne aussi des maux de tête aux étrangers. Certains déclarent de ne pas recevoir du courrier chez eux, qu’il est donc difficile d’obtenir une preuve de résidence.

D’autres  se plaignent du contrat de la maison qui n’est pas sous leur nom et que la personne habilitée à aider dans les démarches pour une déclaration de cohabitation  n’est pas toujours disposée.

Selon les agences de transfert, ces exigences ne viennent pas d’elles mais viennent plutôt de la  banque centrale.
Les agences de transfert se défendent en disant qu’ils comprennent les plaintes de leurs clients et qu’ils les prennent en compte.

Certains étrangers préfèrent ne plus se rendre dans les grandes agences de transfert pour envoyer de l’argent hors de l’Afrique du Sud.  Ils préfèrent ainsi confier leur argent aux autres agences de transfert tenues par les membres de leurs communautés.

«  Au moins, on ne me demande pas grand-chose : vous présentez votre passeport, les coordonnées de la personne à qui vous envoyez l’argent, on vous donne un code et c’est tout ! » raconte un client satisfait.

Quant aux risques  de vol et de détournement, ces clients affirment que le code seul suffit pour sécuriser l’argent envoyé.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply