Expiration des permis et lenteur dans leur délivrance : Lorsque les banques s’en mêlent.

Il est environ 17h à Johannesbourg, Robert* est en route vers chez lui après une longue journée de travail. Il décide de s’arrêter dans un supermarché pour acheter de la nourriture pour sa famille.

Il remplit son cadi de ce qui peut leur servir pour deux ou trois jours, il se dirige à la caisse et attend patiemment son tour.  Quand finalement il est temps de payer, il tend sa carte de banque, la caissière tente de faire passer le paiement, sans succès.  La carte est rejetée.

Robert* est gêné, les personnes sur la ligne derrière lui s’impatientent.  Il remet sa marchandise et sort du supermarché les mains bredouilles, sans rien comprendre. Il avait pourtant recu son salaire il y a deux jours.

Premier reflexe, un distributeur automatique, il tente en vain de retirer l’argent, le même message apparait : « Your request cannot be processed, please contact your branch for help».
C’est le lendemain à la banque que Robert* apprend que son compte bancaire a été bloqué.  La raison avancée, son permis de travail a expiré il y a quelques jours.

Robert* devient fou, il brandit les papiers du ministère de l’intérieur, prouvant que son dossier est en cours d’examen depuis le mois passé, rien à faire, la réponse qu’il obtient : « Sorry sir, there is nothing we can do, no valid permit, no bank account ».

Il n’avait recu aucune lettre de la banque lui notifiant de cette procédure. Il se retrouve, sans argent pour son déplacement pour le travail, son argent pour subvenir aux besoins de sa famille.
Du côté du ministère de l’intérieur, on lui demande de patienter. Il ne sait donc pas exactement quand il pourra récupérer son permis de travail. Ce n’est qu’après plusieurs scènes à la banque qu’on lui permet d’utiliser sa carte dans les supermarchés, mais il ne peut cependant retirer du cash.

La situation que traverse Robert n’est pas inconnue de certains étrangers. Des étudiants qui ont également connu un retard dans la délivrance de leur permis d’etudes n’ont pas été en mesure d’utiliser leur argent bloqué par la banque.

Les banques appuient que les personnes concernées ne reçoivent pas les lettres leur notifiant de mettre à jour leurs détails concernant les passeports et autres permis  probablement à cause du retard dans la livraison du courrier.

Une raison qui reste très contestée par les étrangers concernés.

 

*Robert est un nom fictif utilisé par l'auteur de l'article.

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply