Hausse des fraudes sur les transactions bancaires sur Internet : Les banques appelent à la prudence.

Les utilisateurs des téléphones portables devraient immédiatement alerter    le service client après une longue période sans réseau. La sonnette d’alarme a été tirée par la directrice de SABRIC, South African Bank risks Information Center, Kalyani Pillay.

Cet appel à la prudence fait suite au nombre croissant des victimes de la fraude bancaire suite au transfert de numéro sur une puce blanche obtenue par des malfaiteurs.

 Il s’agit là du modus operandi des malfaiteurs qui ont trouvé un moyen d’extorquer de l’argent aux  utilisateurs des téléphones portables qui leur permettent d’accéder à leurs comptes bancaires.

Selon Pillay, tout commence par les emails que le client de la banque reçoit. Dans cet email, le client est censé cliquer sur le lien et insérer les identifiants de son compte sur internet ainsi que ses informations personnelles telles que son numéro de passeport ou de sa carte d’identité et son numéro de téléphone portable.

Avec le mot de passe du client et son nom d’utilisateur, les voleurs ont donc besoin de s’emparer du numéro de téléphone du client pour pouvoir accéder à son compte bancaire sur Internet. Le numéro où sera envoyé l’unique mot de passe par la banque, (OTP, One Time Password) pour confirmer les transactions bancaires effectuées.

C’est à ce moment que les voleurs contactent la compagnie de la téléphonie mobile et demandent à transférer le numéro sur la puce blanche. Pendant ce temps, la victime ne peut ni recevoir, ni émettre des coups de fils ou des messages.

Ce qui donne largement le temps aux voleurs de dépouiller le client de tout son argent ou d’une bonne partie de son argent.

Les banques ainsi que les compagnies de téléphonie mobile lancent de nouveau des appels à la prudence à leurs clients et leur demandent de garder leurs informations personnelles secrètes.

Les banques ont rappelé que  les clients ne devraient en aucun cas cliquer sur les liens des mails qui portent leurs logos. Le client devrait uniquement utiliser son mot de passe ou son identifiant en utilisant le site protégé de la banque.

« Aucune banque en Afrique du Sud  ne demande à ses clients d’insérer ses identifiants en cliquant sur un lien » a affirmé Pillay.

A en croire le chargé des medias de Vodacom, Richard Boorman, le client devrait immédiatement le service client de l’opérateur de téléphonie cellulaire s’il reçoit un message lui notifiant par exemple d’un transfert de numéro.

Les banques ainsi que les operateurs de la téléphonie mobile sont d’avis que la responsabilité est tout d’abord individuelle.

 

 

 

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply