Immigration : Le ministère de l’intérieur enregistre des progrès en 2011

2012, une nouvelle année commence et l’équipe Imcosa et Julie Willand dresse un bilan de ce que 2011 a représenté pour les étrangers vivant en Afrique du Sud.

Le ministère de l’intérieur, en matière d’immigration  s’est mieux organisé en 2011 à comparer à l’année 2010. La ministre de l'intérieur, Nkosazana Dlamini- Zuma a été largement félicitée par les députés de l’opposition.

Le ministère de l’intérieur a conduit pour la première fois depuis 1994 un contrôle interne. Il a également pris des mesures afin de lutter contre la corruption qui ternissait l’image des différents départements du ministère.

Cependant, le ministère continue à faire face à la lenteur dans la délivrance des permis temporaires et permanents. Une situation qui handicape l’économie sud-africaine dans la mesure où elle décourage les investisseurs étrangers  ainsi que les autres employés compétents recherchés en Afrique du Sud.

Le ministère de l’intérieur prend environ 4 à 6 mois pour traiter les permis temporaires, à l’exception des permis des entreprises, « corporate workers permis »  dont le traitement des dossiers prend entre 2 et 3 mois. Quant à la résidence permanente, le traitement de ce dossier prend  environ entre 12 et 18 mois.

Dans le traitement des dossiers relatifs aux permis, l’un des grands problèmes demeure les erreurs dans les noms des candidats, le nom des entreprises, l’erreur dans la durée des permis, l’erreur des permis au sein des membres d’une même famille (le père qui reçoit, par exemple un permis d’études à la place de sa fille qui reçoit un permis de travail…)

Rectifier ce genre d’erreur prend généralement beaucoup de temps.

Il y a environ un mois, le ministère a limité l’octroi du permis de travail à court terme dans certains secteurs, tels que le modélisme et les centres d’appel.  Il a également notifié aux différentes agences d’immigration ou autres avocats de se présenter avec la personne qu’ils représentent.

Cette mesure a été prise afin de mettre fin à l’octroi des permis aux « fantômes ». Le ministère de l’intérieur a déclaré s’être engagé dans l’amélioration des services rendus aux citoyens vivant sur le territoire sud-africain.

Lire l’article original de Imcosa : http://imcosa.co.za/en/news/160-year-end-immigration-update.html

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply