La Cour ordonne la reprise du traitement des nouvelles applications de demande d’asile au Cap.

La Cour suprême de Justice du Cap a ordonné au ministère de l’intérieur de reprendre le traitement  des nouvelles demandes d’asile dans la ville du Cap.

La cour s’est opposée à la décision du ministère de l’intérieur selon laquelle les nouvelles demandes d’asile devraient être  traitées à Musina, à 2000 km du Cap à cause de la fermeture du bureau des réfugiés à Maitland.

Selon le juge Dennis Davis, la décision du ministère de l’intérieur de fermer le bureau des réfugiés à Maitland sans avoir consulté le comité des réfugiés est illégale.

Le juge Davis ne voit aucune raison pour laquelle Custom House ne devrait pas s’occuper des nouvelles demandes d’asile. Il a également noté qu’il avait des preuves indiquant que ce bureau avait pu accueillir un grand nombre de réfugiés dans le passé.

« Les réfugiés et demandeurs d’asile ont aussi des droits et l’Afrique du Sud se doit d’améliorer son hospitalité envers les autres africains » a-t-il déclaré.

Les différentes organisations de défense des droits de réfugiés et demandeurs d’asile ont salué la décision du juge Davis.
Pour sa part, l’organisation People Against Suffering, Oppression and Poverty, Passop, a déclaré qu’il y avait un bon nombre de demandeurs d’asile cherchant à obtenir des papiers adéquats.

Anthony Muteti, un des officier de PASSOP a assuré que l’organisation allait surveiller de près la situation à Custom House pour s’assurer que le ministère de l’intérieur respecte la décision de la cour.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply