La haut-commissaire cannadienne fait ses adieux à Pretoria.

Adèle Dion, haut-commissaire canadienne, est arrivée à Pretoria au cours de l'hiver 2009. Après avoir travaillé auparavant à Moscou, Londres, Washington et en Finlande, elle est rapidement tombée amoureuse du continent Africain et de sa nation 'arc-en-ciel'.

Trois ans après, et alors qu’elle s’apprête à quitter l'Afrique du Sud, elle nous parle de ses expériences et de ses découvertes:

''Mes objectifs pendant les trois années que j'ai passées en Afrique du Sud ont été multiples.  En tant que Haut-commissaire, je supervise l'ensemble du spectre de nos relations diplomatiques avec l'Afrique du Sud et autres pays d’accréditation, notamment la Namibie, le Lesotho, l’Ile Maurice et Madagascar. Sur le plan commercial, notre bureau commercial à Johannesburg travaille assidument pour aider les entreprises canadiennes à pénétrer le marché de l'Afrique australe et pour assurer que les investissements canadiens soient protégés. Ils ont également la tâche de promouvoir l'investissement étranger au Canada''.

Le Canada gère en Afrique du Sud plusieurs programmes de développement, notamment un fond spécialisé dans la lutte contre le SIDA, créé en 2008. Fin 2010, ce fonds encadrait déjà des structures de travail dans 22 communes, dans l’ Eastern Cape, le Free State, le KwaZulu-Natal, le Limpopo, le Mpumalanga et le  North West.

Converti au concept du développement durable, le Canada s'investit dans des projets contre la pollution et le gaspillage, dans le domaine de la santé publique et en aidant des programmes de rénovation urbaine et rural.

Les démarches sont créatives et diverses : en mai 2010 le Canada a conçu une foire de formation et travail au Lesotho, destinée aux lycéens de la commune de Leribe. Un autre programme consiste à partager le savoir-faire canadien en matière de gérance de petites communautés, en collaboration avec des associations locales, des journées de formations pour consolider des communautés de pêcheurs à travers le pays.

La haut-commissaire précise que ces divers plans de coopération s’inscrivent dans le cadre du programme de développement, avec l'Agence canadienne de développement international qui gère l'aide bilatérale du Canada à l'Afrique du Sud.

L'Afrique du Sud et le Canada entretiennent d’excellentes relations. A. Dion explique que les valeurs partagées forment une base solide pour la coopération future entre les deux pays: ''Le partenariat entre l'Afrique du Sud et le Canada est fondé sur des valeurs communes à l'appui de l'égalité, de la démocratie, de la paix, de la sécurité et de la prospérité.

Le Canada et les Canadiens ont été très engagés dans la lutte contre l'apartheid et ont aussi aidé à la mise en place de l’Afrique du Sud démocratique post-1994. En effet, la constitution sud-africaine s'appuie fortement sur la charte canadienne des droits et libertés.

Elle ajoute que les deux pays ont formalisé ces relations dans le cadre de consultations annuelles: ''Le Canada et l'Afrique du Sud tiennent, chaque année, des consultations bilatérales sur les questions de politique, de commerce et de développement et les discussions portent sur des sujets aussi divers que l'investissement, l'exploitation minière, la coopération technique, les relations de défense, les arts et la culture, le sport et l'environnement. C’est un excellent forum qui nous aide à développer la relation que nous avons avec l'Afrique du Sud sur les questions d'intérêt bilatéral, mais aussi multilatéral''

La haut-commissaire a vécu plusieurs moments forts pendant son séjour ici:

''J'étais en Afrique du Sud pendant la coupe du monde de la FIFA et j’ai été très impressionnée par la façon dont l'Afrique du Sud a géré l'événement. Le Canada n'avait malheureusement pas été qualifié pour le tournoi, mais cela ne m'a pas empêché de me laisser envouter par l'ambiance merveilleuse et la camaraderie qui régnaient. Un autre grand événement qui a eu lieu au cours de mon mandat fut la COP17, la conférence de l’ONU sur le changement climatique, qui a eu lieu à Durban en décembre dernier. Encore une fois, l'Afrique du Sud a fait un excellent travail en accueillant les milliers de délégués qui ont envahi Durban à ce moment-là''.

Trois ans de travail s'achèvent pour Mme Dion. Le moment du départ n’est jamais facile, mais elle est convaincue d'avoir l'occasion de revisiter le pays et les nombreuses amis qu'elle laisse derrière elle: ''Je tiens à remercier les Sud-Africains pour leur accueil chaleureux et leur hospitalité. L'Afrique du Sud est un pays merveilleux avec beaucoup de potentiel inexploité. L’Afrique du Sud est aussi une jeune démocratie et de nombreux défis l’attendent.

 Je félicite les médias ainsi que la société civile très dynamiques en Afrique du Sud, pour le travail qu'ils font pour s'assurer que les principes de bonne gouvernance et les droits démocratiques soient maintenus. Mon mari et moi quittons l’Afrique du Sud avec de très bons souvenirs et nous planifions déjà d'y revenir!''

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply