Le « père » des ivoiriens en Afrique du Sud prône l’unité afin de mieux s’intégrer en Afrique du Sud.

A 47 ans, il quitte son pays, la Côte d’Ivoire et émigre en l’Afrique du Sud.  M. Gaba, que les ressortissants ivoiriens surnomment affectueusement le Doyen gère la « maison des ivoiriens » depuis plusieurs années.

Il représente pour ses compatriotes un père et est respecté au sein de sa communauté.

M. Gaba joue son rôle de père de la communauté ivoirienne en restant très actif et à l’écoute de ses compatriotes.

Il offre un toit dans la mesure du possible non seulement aux ressortissants ivoiriens qui viennent d’arriver en Afrique du Sud mais aussi les autres immigrés des pays africains.  Sur ce point, il fait ressortir le côté solidaire des ivoiriens qui ne tendent pas seulement les mains à leurs compatriotes mais aussi aux autres africains qui se trouvent dans le besoin.

« Se serrer les coudes reste le meilleur moyen pour nous étrangers de nous en sortir » a confié le doyen. Il a également ajouté : « je ne me lasse pas d’exhorter les jeunes gens qui viennent d’arriver de ne pas se livrer à des comportements qui pourraient les nuire mais plutôt d’agir de manière respectable ».

Que ces conseils soient entendus ou non, Gaba dit ne pas baisser les bras. Il a reconnu que cette tâche n’est pas du tout facile mais c’est de son devoir de continuer à encadrer la jeunesse ivoirienne qui  vit ici.

Ce qui fait la force de la communauté ivoirienne en Afrique du Sud, c’est le fait que les partisans des différents partis politiques se mettent ensemble sur une même table, discutent pis se serrent la main et continuent à manger ensemble.

Son souhait le plus cher, c’est de voir la jeunesse ivoirienne continuer à cultiver cette entente et la solidarité qui caractérise la culture ivoirienne.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply