Les associations, le cordon qui relie les différentes communautés.

Plusieurs communautés vivant en Afrique du Sud se regroupent en associations pour renforcer le sens de fraternité et faire revivre la chaleur de leurs pays respectifs, mais aussi pour un soutien financier.

Selon les différents responsables d’associations interrogées, il existe une « caisse » qui permet de tirer les autres compatriotes d’affaire.
Il s’agit d’aide financière en cas de maladie, en cas de déménagement ou de paiement de loyer, et même de rapatriement.

Plusieurs membres avouent que ces associations leur sont d’une très grande aide. « C’est grâce à mon association que je m’en suis sortie dans ce pays, si ce n’était pas l’aide financière qu’elle m’a apportée, je serai surement morte ! » témoigne une burkinabaise.

Très souvent, les communautés organisées déclarent qu’il s’agit là d’une nécessité surtout dans un pays qui n’offre pas de soutien financier aux étrangers.

Actuellement, ces associations ne tendent pas la main qu’à leurs ressortissants. Cette aide s’étend aussi aux autres communautés. C’est le cas de la maison des Ivoiriens à Johannesbourg qui sert d’abri aux  libériens, aux congolais et aux camerounais.

Les différentes associations où les femmes camerounaises notamment cotisent de l’argent, regroupent des congolaises et des sud-africaines.
Si cette initiative est saluée par plusieurs personnes qui témoignent des bienfaits des associations, certains restent sceptiques.

« Quant il s’agit d’argent, il est difficile de faire confiance aux gens parce qu’il y en a qui cherchent toujours à profiter des autres. » déclare un congolais.
D’autres, par contre pensent qu’il s’agit plus d’une question d’organisation et de bonne volonté.

« Les congolais arrêtés au mois de janvier dernier ont pu payer leur caution grâce aux différentes cotisations du reste de la communauté congolaise, nous ne voulions pas que nos frères restent en prison et nous sommes arrivés à les faire sortir de là ! » déclare un responsable d’une association congolaise.

Tout compte fait, les associations sont de plus en plus nombreuses et poursuivent le même objectif : Se serrer les coudes pour s’en sortir dans une terre étrangère.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply