Les banques inquiètes du nombre élevé des victimes du vol d’argent.

Les personnes qui retirent de l’argent dans les banques ou aux distributeurs automatiques d’argent ainsi que ceux  qui font des dépôts sont  de plus en plus victimes de vols.

La sonnette d’alarme a été tirée ce mardi par SABRIC, South African Bank Risk Information Center, (Le centre d’information des risques bancaires en Afrique du Sud). C’était au cours d’un point de presse à Midrand, à Johannesburg.

Selon la directrice de Sabric, Kallyani Pillay, les banques sont de plus en plus inquiètes de la hausse du nombre des personnes victimes du vol d’argent dans les alentours de leurs succursales.

Ces vols, déclare Mme Pillay, sont commis par des groupes bien organisés.

« Il est donc prudent d’éviter de se promener avec une forte somme d’argent » a-t-elle conseillé.

Ces groupes organisés repèrent les personnes qui vont soit déposer de l’argent en banque ou encore retirer du cash soit au distributeur automatique ou à la banque même.

Les personnes identifiées sont surveillées de près et suivies jusqu’à un endroit où le groupe peut facilement voler leur argent. Ces incidents ont lieu n’importe où, à n’importe quel moment de la journée.

Pour la directrice de SABRIC, plusieurs clients de banque pensent que seuls les hommes d’affaires sont la cible de ces groupes de voleurs, ce qui n’est pas vrai.

« Nous avons des rapports indiquant que les autres clients des banques sont également victimes du vol d’argent. » a-t-elle souligné.

Ces rapports montrent que ces victimes, après s’être vus arracher leur argent,  reçoivent des coups de la part de leurs agresseurs, et dans les cas extrême, sont tués.

Les banques, pour leur part, invitent leurs clients à utiliser les transferts électroniques pour éviter d’être la cible de ces groupes de malfaiteurs.

Ces incidents sont le plus rapportés dans la province de Gauteng, bien que l’on note une baisse de 3.8%  à comparer à l’année passée.

Le public est ainsi invité à denoncer toute activité suspecte et frauduleuse en appelant la police au 32211.


 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply