Les étrangers en situation irrégulière ont la possibilité de régulariser leur séjour.

Les étrangers se retrouvant avec des permis expirés pour plusieurs mois ou plusieurs années ont toujours une chance de régulariser leur séjour en Afrique du Sud.

C’est ce qu’a confié un expert de l’immigration en Afrique du Sud, Bjorn Van Niekerk lors d’une interview accordée à Franco-SA.

Selon le directeur de l’agence d’immigration Blackpen, l’immigré qui est resté dans l’irrégularité en Afrique du Sud devrait contacter un avocat spécialisé en matière d’immigration sud-africaine pour l’aider à régulariser son séjour en Afrique du Sud, sous peine d’être arrêté par la police, enfermé au centre de rapatriement et renvoyé dans son pays d’origine après plusieurs mois d’attente.

Même si cela est possible, la procédure à suivre s’avère assez complexe et peut coûter cher. Les frais de la légalisation peuvent s’élever jusqu'à R 6000, dépendamment des cas.

L’avocat devra d’abord évaluer  les raisons avancées par l’étranger et établir l’option la plus favorable en accord avec l’acte de l’immigration afin de payer les pénalités au service d’immigration et ensuite soumettre une nouvelle application.

« Les cas des étrangers qui sont restés pendant longtemps sans papiers ne sont pas tous identiques, il est donc important pour un avocat de connaitre et de comprendre toute la situation avant de lui donner la marche à suivre » avance Bjorn Van Niekerk.

Ce processus de légalisation prend souvent plusieurs mois avant que la demande d’un permis ne soit finalement soumise au ministère de l’intérieur.

Il est vivement conseillé aux étrangers dont le permis tend vers la fin de penser à différentes alternatives pour renouveler leur permis afin de ne pas tomber dans l’irrégularité.

Plusieurs circonstances sont à la base de l’irrégularité dans laquelle se retrouvent les étrangers. Il s’agit notamment de la perte de l’emploi, du manque de moyens financiers pour réunir toute la paperasse exigée par le ministère de l’intérieur, de la lenteur de certaines universités ou collèges à délivrer les lettres d’admission aux  étudiants ou encore la mauvaise orientation des étrangers par les autres membres de la communauté.

 

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply