Les nouvelles demandes d’asile ne sont toujours pas acceptées au Cap.

Le bureau des réfugiés au Cap ne reçoit pas les nouvelles demandes d’asile. Et ce malgré l’ordre de la cour suprême du Cap au ministère de l’intérieur de reprendre avec le traitement des nouvelles demandes d’asile.

Les organisations de défense des droits des réfugiés et demandeurs d’asile ont exprimé leur déception quant au refus du ministère de l’intérieur de se soumettre aux ordres de la cour.

Selon le communiqué de presse conjoint des organisations de défense des droits des réfugiés, PASSOP et Scalabrini, ce comportement montre que le ministère de l’intérieur se place au-dessus des lois.

Le communiqué de presse reprend que ce n’est pas la première fois que le ministère de l’intérieur défie les ordres de la cour. Les bureaux des réfugiés de Johannesbourg et de Port-Elizabeth n’ont toujours pas rouvert leurs portes.

Selon le ministère de l’intérieur, la décision de la cour ne peut entrer en vigueur qu’après la révision totale de la cour. Un argument fortement contesté par la société civile.

« La cour a été claire là-dessus, les nouvelles demandes d’asile doivent être acceptées en attendant le jugement final ! » stipule le communiqué de presse.

Un burundais, Dieudonné Ntakirutimana, accompagné de ses 2 frères a confié à Allafrica qu’ils avaient peur d’être rapatriés parce qu’ils n’avaient pas pu obtenir leur permis au Cap.

Passop et Scalabrini vont de nouveau saisir la cour avec des preuves que le ministère refuse de traiter les nouvelles demandes d’asile au Cap.
Les deux organisations demandent au ministère de l’intérieur de se conformer immédiatement à l’ordre de la cour et de reprendre le traitement des nouvelles demandes d’asile au Cap.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply