Les réfugiés continuent de déplorer les mauvaises conditions au bureau du Cap.

La situation continue d’être chaotique au bureau des réfugiés au Cap. C’est le constat de l’ONG, Passop après avoir passé plusieurs semaines d’évaluation de la sécurité ainsi que du service rendu à Foreshore.

Selon cette ONG de défense des droits des immigrés, les réfugiés et demandeurs d’asile continuent d’attendre pendant des jours devant le bureau des réfugiés avant d’être reçus par un agent du ministère de l’intérieur.

 Aucune exception n’est faite, qu’il s’agisse des femmes enceintes, des enfants ou encore des handicapés.

« J’avais une plaie à la jambe et elle me faisait de plus en plus mal. J’avais demandé à l’agent de sécurité d’appeler une ambulance mais il avait refusé. J’avais peur d’aller à l’hôpital et de ne pas être en mesure de renouveler mon titre de séjour » témoigne un demandeur d’asile.

C’est vers trois heures du matin que la plupart des réfugiés se rendent à Foreshore, espérant être servis et éviter de payer les R2500 d’amende infligé à ceux dont le titre de séjour avait expiré.

Outre la lenteur du service, les nombreux réfugiés déplore également les mauvaises conditions dans lesquelles ils sont obligés d’attendre l’ouverture du bureau.

Passop rapporte que les toilettes n’ont  été nettoyées qu’une seule fois en trois semaines.

A en croire un des réfugiés, certains recourent souvent à la corruption pour pouvoir être servis en premier au grand mécontentement des autres qui ont attendu pendant longtemps sur la file, provoquant ainsi disputes et  bagarres.

Répondant aux accusations sur la brutalité dont fait montre la police au bureau des réfugiés, elle a  indiqué que les réfugiés deviennent violents après de longues heures d’attente. Elle se voie ainsi parfois obligée d’utiliser des méthodes brutales pour les calmer.

Il convient de rappeler que le bureau du Cap n’accueille plus les nouvelles demandes d’asile en dépit de nombreux ordres de la cour.

                                                                                                         

 

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply