LHR: “Les demandes d’asile en baisse en 2012 »

Le nombre des demandes d’asile a baissé de 341 000 en 2009 à 51 000 l’année dernière. C’est ce que révèle la directrice du programme des droits des immigrés ainsi que Lawyers for Human Rights, Kaajal Ramjathan –Keogh.

Pour Kaajal Ramjathan-Keogh, la perception selon laquelle l’Afrique du Sud connait chaque année un afflux de demandeurs d’asile est responsable des nouvelles décisions prises par le gouvernement pour renforcer la loi sur l’immigration.

Ce qu’elle a également jugé  comme étant une « fausse perception » a conduit, d’après elle, à des pratiques illégales du ministère de l’intérieur envers les demandeurs d’asile et les réfugiés.

Dans leur dernier rapport publié la semaine dernière, Lawyers for Human Rights et le Centre africain de Migration, révèlent que les différents changements proposés dans la loi sur l’immigration pourraient , entre autres,  rendre les immigrés plus vulnérables.

Ce rapport a aussi évoqué le déplacement des bureaux des réfugiés aux différentes frontières qui pourrait conduire à la « détention » des demandeurs d’asile dans les camps de réfugiés.

Pour sa part, le porte-parole du ministère de l’intérieur, Lunga Ngqengelele, réagissant au rapport de Lawyers for Human Rights et le centre africain de Migration a déclaré que le ministère de l’intérieur n’a jamais changé sa manière de traiter les étrangers qui arrive en Afrique du Sud.

Pour Ngqenbelele, la fermeture des bureaux des réfugiés à Johannesburg, au Cap et à Port Elizabeth est due aux différentes plaintes déposées par les propriétaires des concessions et autres hommes d’affaires dans les environs des bureaux des réfugiés.

« Nous n’avions jamais eu l’intention de fermer ces bureaux des réfugiés » a-t-il déclaré.

Il a cependant confirmé l’information selon laquelle les bureaux des réfugiés seront disponibles aux frontières afin de s’occuper des nombreuses demandes à l’entrée du pays.

Cependant le porte-parole du ministère de l’intérieur a affirmé que son ministère ne planifie pas la construction des « camps des réfugiés» à ces différentes frontières.

 

 

 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply