Locataire étranger: « Chercher un appartement à louer peut s’avérer être un cauchemar ! »

Trouver un appartement ou une maison à louer n’est pas toujours facile. Les  bailleurs ou les agences immobilières ont chacun leurs conditions.

Les trois derniers mois de relevé bancaire ou les derniers bulletins de paie,  le nombre très limité d’enfants ou des personnes devant partager l’appartement, l’interdiction formelle de garder les animaux de compagnie et le numéro de la carte d’identité. Cette dernière requête pose problème pour beaucoup d’étrangers.

« Lorsque j’ai  parlé au bailleur au téléphone, il m’a dit que l’appartement était vide et que je pouvais emménager, le jour suivant, lorsque je me suis rendue chez lui pour visiter l’appartement, quand je lui ai fait savoir que j’étais congolaise, il m’a dit que l’appartement était déjà occupé ! » raconte Régine.

Le cas de Régine n’est qu’un seul parmi tant d’autres. Marcel, pour sa part, affirme que l’agence immobilière qu’il a contacté lui a clairement signifié : « South Africans only ».
Selon Edwige qui a également connu plusieurs refus quelques mois plus tôt, il est préférable de laisser un ami ou un membre de famille sud-africain mener les démarches pour obtenir l’appartenant que vous voulez.

« Ce n’est que lorsque ma cousine a brandi sa carte d’identité verte que j’ai pu emménager dans mon nouvel appartement. » confirme Edwige.
Les bailleurs et autres agences immobilières rejettent fermement ces accusations à leur égard. A en croire M. Leroux, qui possède plusieurs appartements à louer, certains bailleurs ne refusent de prendre les étrangers que lorsque ceux-ci ne fournissent  aucune preuve qu’ils sont en mesure de payer le loyer chaque mois.

« Lorsqu’il s’agit d’un sud-africain, on sait comment le retracer par son numéro d’identification. Ce qui est quasiment impossible lorsqu’il s’agit d’un étranger. » se défend M. Leroux.
Même son de cloche du côté de Mme Heitz, directrice d’une agence immobilière. «  Si un étranger possède son bulletin de paie et gagne assez d’argent, je ne vois pas pourquoi on l’empêcherait de louer l’appartement ou la maison qu’il veut ! » déclare-t-elle.

Rappelons que les derniers rapports publiés par First National Bank, les étrangers sont de plus en plus propriétaires des maisons en Afrique du Sud. Aucune loi ne leur interdit de posséder ou de louer une maison ou un appartement en Afrique du Sud.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply