Maisons du programme de reconstruction et de développement : Les étrangers ne seront pas chassés de leurs maisons.

Les étrangers occupant les maisons du programme de reconstruction et développement à Alexandra, une banlieue au Nord de Johannesburg ne seront pas mis à la porte. Cette déclaration est du mouvement Bonafides basé à Alexandra.

A en croire le fondateur du mouvement, Duma Kulashe, 700 maisons ont été soumises à une enquête et ce n’est qu’à l’issu de cette enquête que les décisions seront prises.

Les étrangers occupant les maisons du programme de reconstruction et développement, RDP ont été menacés la semaine dernière. Des pancartes et pamphlets distribués par le mouvement Bonafides exigeaient aux étrangers de quitter ces maisons vers la fin de la semaine de leur plein gré. Dans le cas contraire, ils seront chassés comme des animaux.

Ces actes ont été condamnés par les autorités en charge de l’habitat. Selon le représentant du département, Mmemezi ces actes démontrent de l’anarchie.

Il a cependant rejeté les allégations sur la lenteur dans l’octroi des maisons par les nationaux, spécialement ceux qui attendent ces maisons depuis 1996.

Selon un résident d’Alexandra, les étrangers recourent à la corruption afin d’obtenir ces maisons.

A l’issue d’une réunion tenue à Wynberg entre le Mouvement Bonafides, les autres groupes représentants les habitants d’Alexandra et le représentant du département de l’habitat, il a été conclu qu’il n’y avait pas de menace réelle envers les étrangers et que la situation a été mal présentée par la presse.

En dépit de certaines tensions existant entre les étrangers et les nationaux, la situation est redevenue calme et la police sillonne à Alexandra afin de veiller à la sécurité de la population.

Les habitants d’Alexandra avaient déclaré la semaine passée que si le gouvernement ne réglait pas ce problème, ils le feraient seuls, en tant que communauté.

Certains d’entr’eux ont même dit que les habitants d’Alex ne voulaient pas vivre avec les étrangers autour d’eux. Ils ont manifesté leur indignation pour avoir payé R3000 et n’ont toujours pas obtenu les maisons.

Les autorités en charge de l’habitat ont promis de faire tout ce qui est en leur pouvoir afin de satisfaire ceux qui attendent les maisons. Ils continuent à enquêter sur les conditions d’obtention de ces maisons par les étrangers.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply