SABRIC met les commerçants en garde contre la fraude du paiement par chèque.

Les commerçants devraient redoubler de vigilance  lorsqu’ils reçoivent un paiement par chèque. Cet avertissement est de  South African Bank Risk Information Center, SABRIC.

Ce Centre d’information de risque des banques sud-africaines a noté une hausse considérable de la fraude des paiements par chèques ces dernières semaines.

Selon le rapport publié par SABRIC, l’usage du chèque est certes très peu répandu mais il existe des réseaux bien organisés qui volent de l’argent ou de la marchandise en utilisant les chèques.

Leur modus operandi est presque le même dans plusieurs cas.  Les commerçants reçoivent généralement une commande urgente de la marchandise et perçoivent une avance en liquide. Les auteurs de la fraude leur remettent ensuite le chèque avec le reste du montant et s’en vont avec la marchandise.

Ce n’est qu’en allant percevoir l’argent à la banque que le commerçant est informé de la fraude.
« Il est donc important pour toute personne qui reçoit un paiement par chèque d’attendre l’autorisation de la banque concernée avant de livrer la marchandise. » conseille Kallyani Pillai, directrice de SABRIC.

Les banques ont également noté que dans plusieurs cas, les pages du chéquier ont été arrachées et présentées à la banque pour le retrait de grosses sommes d’argent.
SABRIC rapporte qu’il arrive aussi que les auteurs de la fraude interceptent la communication entre la banque et le signataire du chèque et autorisent le paiement.

Les banques exhortent leurs clients à rester très prudents et à ne pas laisser traîner les chéquiers à la merci des voleurs.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply