Saison croisée France-Afrique du Sud: le compte à rebours a commencé

Charles Denis Courdant est arrivé ici en septembre directement de son poste précédent en Éthiopie, avec un mandat exceptionnel: préparer l'ambitieux projet de la saison croisée France-Afrique du Sud.

Nouveau directeur  de l'Institut Français de Johannesburg, il  travaille depuis sans relâche pour mettre en place la programmation et pour assurer son succès.

Charles Denis Courdant raconte que ce concept français de "saisons" a déjà été mis en oeuvre avec des grands pays comme la Chine. Le choix de cette saison de l'Afrique du Sud lui semble naturel, compte tenu du partenariat important entre les deux pays : les présidents Zuma et Sarkozy se sont mis d'accord sur ce projet commun en mars 2011.

J'ai demandé à Charles Courdant ce qu'il nous prévoit pour cette saison. Voici ses propos :
''La saison de la France en Afrique du sud s'étendra de juin à novembre. 70 évènements sont déjà validés, mais le compte ne s'arrête pas là – nous continuerons à travailler sur de nouvelles manifestations jusqu’à la fin de la saison. Les années précédentes, ces saisons croisées se focalisaient sur la dimension culturelle. Mais avec l'Afrique du sud, on a décidé d'élargir l'ensemble des évènements pour toucher également les domaines de la science, du commerce, du tourisme, de la gastronomie et mettre aussi l'accent sur l'éducation.

Pour vous donner un avant-goût des festivités, je mentionnerai d'abord l'exposition inédite des chefs d'œuvres français du XXème siècle, qui sera le coup d'envoi officiel de la saison, en partenariat avec et dans la galerie de la Standard Bank à Johannesburg. Nous y verrons des œuvres de Matisse, Picasso, Degas et d'autres grands artistes, en provenance principalement de musées d'art de la région Rhône Alpes.

Une autre façon de présenter l'art et la culture française passera par une participation à diverses manifestations du pays, notamment au Grahamstown festival au mois de juillet, avec huit compagnies de dance, de théâtre et de musique, aux festivals ''Joy of Jazz'' ou ''world music'' de Cape town,  et d'autres encore.

Cette année la biennale de la danse, organisée par l'institut français de Paris, se tiendra pour la première fois en Afrique du Sud, avec une diversité fascinante de danseurs du continent africain.  
Au Cap, la France participera au ''Book festival'', avec un ouvrage littéraire spécialement écrit pour cette occasion – un de nos plus grands dessinateurs a effectué un voyage à travers l'Afrique du Sud. Son livre sera publié au festival, avec une série d'expositions présentant ses dessins. On espère avoir douze autres écrivains français à l'occasion de ce festival du livre.

La liste des évènements ne s'arrête pas là, avec des manifestations gastronomiques et touristiques dans les grands chaînes de supermarchés, des journées de la France dans différentes universités, et bien d'autres encore.

Quant à sa collaboration avec les partenaires sud-africains, Charles Courdant narre l'enthousiasme du ministère de la culture et de son bras armé, le  ''National Council of Arts'', face à ce beau défi.  Il les félicite pour le travail réalisé, cette aventure commune, où les projets ne sont pas destinés simplement à vivre et mourir aussitôt, mais plutôt à laisser une trace, un savoir-faire, un legs pour des collaborations futures : ''a legacy''.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply