Toujours pas de papiers dans certains bureaux des réfugiés.

Les bureaux des réfugiés de la ville du Cap dans la region du Cap Occidental ne sont toujours pas en mesure de renouveler le titre de séjour des réfugiés.

Selon le communiqué de presse du Consortium des réfugiés et des immigrés, cette situation qui dure depuis deux semaines est une atteinte au droit des réfugiés.

Plusieurs bureaux des réfugiés, notamment à Pretoria avaient connu ces dernières semaines une rupture de papiers servant à procurer aux demandeurs d’asile leur titre de séjour. Une situation qui a frustré plusieurs demandeurs d’asile.

Certains ont déclaré avoir  passé des nuits à la belle étoile devant la grille des bureaux. Au début de la semaine, un officier a été suspendu pour avoir battu un réfugié. Selon le ministère de l’intérieur, il devenait difficile pour les gardiens de contenir les demandeurs d’asile dans les rangs. 

Le Consortium des immigrés et réfugiés rapporte que cette situation risque également de favoriser la corruption dans les différents bureaux. Les gardiens proposent que les demandeurs d’asile et autres réfugiés leur donnent  de l’argent pour les faire passer en première position  devant les rangs.

Le Consortium déplore également l’arrêt des réunions aux bureaux des réfugiés.  Ces réunions permettaient aux réfugiés et demandeurs d’asile et autres organisations de discuter sur les différentes difficultés que connaissent les réfugiés en ce qui concerne l’accès aux services.

Par ailleurs, le ministère de l’intérieur a annoncé aux medias que les bureaux des réfugiés pourraient prolonger leurs heures de fermeture afin de faciliter aux réfugiés l’accès aux services.

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in South Africa News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply