Saison des impôts juillet 2013 : Le Service des revenus fait le ménage.

Seuls les fiscalistes affiliés aux organisations reconnues par le Service des revenus sud-africains, SARS, seront désormais habilités à représenter leurs clients.  

La nouvelle décision est entrée en vigueur à partir du 1er juillet 2013, période correspondant à la saison des impôts dans le pays.

Les fiscalistes reconnus par la SARS sont ceux qui sont affiliés aux cinq organisations suivantes : CSSA, Chartered Secretaries Southern Africa, IAC, Institute of Accounting and Commerce, SAICA, SA Institute of Chartered Accountants, SAIT, SA Institute of Tax Practitioners et SAIPA, SA Institute of Professional Accountants.

La raison avancée par le service de revenus est la fraude et les nombreux abus observés auprès des fiscalistes qui ne sont pas affiliés à des organisations reconnues par la SARS.

A en croire Stephen Ndlangamandla, un fiscaliste affilié à l’IAC, le choix du service de revenus s’est porté sur ces organisations à cause de la conduite irréprochable, du programme d'encadrement offert par ces organisations ainsi que du professionnalisme des fiscalistes affiliés.

« Lorsqu’un fiscaliste est indépendant, il peut facilement se livrer à des abus et s’en tirer sans problèmes. Avec cette nouvelle décision, plusieurs fiscalistes se pourront même plus avoir accès à la soumission en ligne de la SARS » a-t-il affirmé.

Les fiscalistes ont, en effet, dû s’enregistrer de nouveau au « e-filling », le système de soumission en ligne de la SARS. 

Stephen Ndlangamandla a déclaré qu’il existait environ 35 000 fiscalistes enregistrés dans le système du service de revenus. 17 000 sont considérés comme fiscalistes « indépendants ». Ce nombre sera largement réduit des suites de la nouvelle législation.

Il convient de rappeler que l’année fiscale commence au mois de mars. Les impôts sont cependant payables en deux versements annuels, le premier basé sur une estimation et le second sur les revenus effectifs.

Le taux des impôts sur ​​le revenu des particuliers part de 18% pour les revenus annuels jusqu’à 140 000 rands, et monte progressivement à plus de 40% pour les revenus annuels au-dessus de 550 000 rands.
 

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.