Financement des PME/PMI : Didier Alexandre CORREA met l’accent sur les critères observés par les institutions financières

Les entrepreneurs quand bien même font partie des partenaires privilégiés des institutions bancaires, ne maîtrisent pas forcément tous les critères observés par les établissements financiers dans leur démarche de sollicitation de crédits.


‘’Et pourtant, ils en ont besoin pour être mieux servis ‘’a indiqué M. Didier Alexandre CORREA, directeur général d’ECOBANK-Togo, lors d’une communication livrée mercredi aux chefs d’entreprises ainsi qu’aux opérateurs économiques.


Cette communication a eu pour thème « financement des entreprises : rôle et place des institutions financières », et s’inscrivait dans le cadre de la 6ème édition du mercredi des entrepreneurs.
C’est une rencontre mensuelle organisée par l’Agence nationale de promotion de garantie et de financement des PME/PMI (ANPGF) en collaboration avec la Chambre d’Industrie et de Commerce du Togo (CCIT), à l’intention des chefs d’entreprises et opérateurs économiques.


L’orateur invité de la 6ème édition du mercredi de l’entrepreneur, revient en détails sur les quelques uns des critères dans l’interview ci-après :

Africabusiness.com :Monsieur le Directeur général, vous avez livré dans le cadre du 6ème mercredi des entrepreneurs, une communication sur  le thème « financement des entreprises : rôle et place des institutions financières ». Quel en était l’objectif?

Didier Alexandre CORREA :Je voudrais d’abord remercier la directrice de l’ANPGF pour cette opportunité qui nous a été offerte dans le cadre du mercredi de l’entrepreneur.L’objet de cette séance était de communiquer vers les chefs d’entreprises pour leur expliquer de façon ramassée les critères retenus par le banquier en vue de l’octroi de crédits de financement. Les échanges ont permis également de prendre en compte les observations des chefs d’entreprises pour pouvoir améliorer notre offre de crédit et être en mesure de mieux les servir.
Donc pour ECOBANK, il était important de répondre à cette invitation de l’ANPGF qui entre dans notre démarche de nous rapprocher de notre clientèle.

Africabusiness.com :Une idée sur quelques critères dont ont besoin les institutions financières pour accorder du crédit aux entrepreneurs et opérateurs économiques ?

Didier Alexandre CORREA : Parlant des critères, le plus important c’est la connaissance du promoteur lui-même et ses qualités. Il est important que le promoteur ou l’emprunteur puisse être quelqu’un dont la probité est irréprochable, qu’il dispose d’une bonne expertise dans le métier qu’il exerce ,  qu’il ait la capacité de   de participer au financement de son projet, qu’il ait également un bon projet en lui-même et que les conditions correspondent aux besoins du projet, et  enfin que cet emprunteur ait la capacité de donner des sécurités additionnelles en cas d’urgence.

Africabusiness.com :Quel est le plafond du financement des projets au niveau des institutions financières ?

Didier Alexandre CORREA :En matière de financement, on ne peut pas parler de plafond ; dans l’absolu ça dépend du projet. Si le montant du financement octroyé dépend de la qualité du projet et du besoin. On ne peut pas de façon absolue définir un plafond.

Share
This entry was posted in French, Togo News. Bookmark the permalink.

Leave a Reply