Le président Goodluck Jonathan facilite le processus d'investissement au Nigeria

LAGOS, Nigeria, 12 juillet 2013/African Press Organization (APO)/ — Le chef d’entreprise et philanthrope Tony O. Elumelu (http://www.heirsholdings.com) rejoint le président Goodluck Jonathan en tant que membre d’une délégation de haut niveau accompagnant le dirigeant nigérian pour une visite d’État en Chine, les 11 et 12 juillet 2013.

Photo Tony Elumelu: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/tony-elumelu.jpg

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/heirs-holdings.jpg

M. Elumelu et d’autres chefs d’entreprises tels que Folorunso Alakija, Femi Otedola et Oba Otudeko, représenteront les intérêts commerciaux du Nigeria lors de la visite, qui inclura une réunion avec le président chinois Xi Jinping, soulignant ainsi la détermination du président Jonathan à tirer profit du secteur privé pour favoriser à la fois le développement et les liens d’investissement et d”échange entre la Chine et l’Afrique.

S’exprimant au forum de l’investissement, qui a attiré plus de 700 investisseurs potentiels, leurs homologues nigérians et plusieurs gouverneurs, ainsi que les ministres du Commerce et de l’Investissement, de l’Aviation et de l’Énergie, le président Jonathan a déclaré :

« Le Nigeria est aujourd’hui à la même place que la Chine il y a 20 ans ; elle entre dans une phase de forte croissance. L’économie convient à l’implication du secteur privé ; nous offrons les meilleures incitations et avons mis en place les structures adéquates pour réduire le coût de l’entrée au Nigeria. Toutes ces mesures visent à encourager la participation du secteur privé au Nigeria. »

M. Elumelu, président de Heirs Holdings, la société d’investissement par actions panafricaine, a ajouté : « La relation entre la Chine et l’Afrique a toujours été caractérisée par un engagement entre les gouvernements. Toutefois, les dirigeants du Nigeria – comme de plus en plus de pays africains – adoptent une approche africapitaliste, où le secteur privé mène la croissance transformatrice. La présence de la Chine en Afrique est importante, mais nous souhaiterions que son engagement inclue davantage le secteur privé pour assurer un modèle de développement durable pour le continent. »

L’appel de M. Elumelu vient appuyer l’initiative du gouvernement chinois pour réduire son rôle au sein de sa propre économie et réformer les entreprises d’État (EE), qui restent majoritaires. Cependant, les sociétés du secteur privé contribuent de plus en plus à la croissance globale de la Chine et le gouvernement chinois élabore des politiques qui leur permettront de prospérer.

« Au niveau international, il existe une preuve solide que le secteur privé est essentiel pour mener la croissance économique d’un pays et la Chine le reconnaît au niveau local », a expliqué M. Elumelu. « Nous espérons que la visite d’État du président Jonathan maquera le début d’une approche menée par le secteur privé en ce qui concerne les relations bilatérales entre la Chine et l’Afrique. Nous avons désormais la responsabilité, en tant que chefs d’entreprises africains, d’assurer que les engagements futurs génèreront et débloqueront des opportunités pour le secteur privé. »

Selon l’OCDE, les échanges entre la Chine et le Nigeria ont atteint environ 18 milliards USD en 2010, soit près de dix fois plus qu’il y a seulement dix ans.

Au cours de sa visite, M. Elumelu a rencontré des entrepreneurs et des investisseurs chinois de premier plan pour les sensibiliser aux divers projets stratégiques en cours de développement au Nigeria et aux opportunités d’investissement qu’ils présentent.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour Heirs Holdings.

À propos de Heirs Holdings

Heirs Holdings (http://www.heirsholdings.com) est une société d’investissement par actions panafricaine dont la mission consiste à stimuler le développement de l’Afrique. Nous sommes des investisseurs actifs à long terme spécialisés dans le développement et les redressements d’entreprises. Nous visons à transformer les sociétés dans lesquelles nous investissons et à en faire des sociétés qui durent. Nous investissons en Afrique pour créer de la valeur pour nos actionnaires et partenaires, et pour assurer la prospérité économique et la richesse sociale du continent. Nos investissements dans l’électricité, les services financiers, le gaz et le pétrole, l’immobilier et l’hôtellerie, l’agro-industrie et les soins de santé aident à développer les économies, à créer des emplois, à accroître la prospérité et finalement à transformer la vie des Africains ordinaires en Afrique.

Pour plus de renseignements :

Moky Makura

Heirs Holdings

E-mail : moky.makura@heirsholdings.com

Téléphone : +234-1-277-4641

Powered by WPeMatico

Share
This entry was posted in French. Bookmark the permalink.

Comments are closed.